La Nouvelle Lune du 9 septembre 2018

Cette Nouvelle Lune se fait à 17° 00.24 Vierge

J’hésite un peu sur le degré symbolique à prendre.

Le 18ème degré de la Vierge explique

« Une planchette spirite »

Dominante : capacité de rentrer en contact avec les coins reculés de l’inconscient

La planchette est appelée « planche oui-ja » dans le texte d’origine : c’est une planchette utilisée pour parler avec des entités grâce au pointeur qui est en son centre. Les critiques de la oui-ja le présentent comme un outil du diable.

Je pense qu’il faut juste en conserver le symbole : un instrument destiné à la prophétie, mais en tenant compte que l’ouverture à l’inconnu présente des dangers et que l’enchantement peut pervertir l’esprit.

Mais dans le contexte, le 17ème degré est plus troublant

« Une éruption volcanique »

Dominante : Libération explosive des continus opprimés de l’inconscient

C’est très parlant pour moi : non seulement, physiquement, l’activité volcanique a repris depuis quelques mois, mais elle correspond à l’explosion de certaines forces contenues dans l’inconscient, qu’il soit collectif ou individuel. Sur le plan personnel, il est possible que ceux qui sont particulièrement sensibles, voient leur vie chamboulée actuellement … allant d’une mélancolie indéfinissable à une lassitude sans nom, ou d’un tsunami qui peut prendre des allures de catharsis pour un nettoyage en profondeur.

 

Une Nouvelle Lune Vierge le 9 septembre 2018 à 18 h 03 TU

(20 h 03 en France)

Ascendant 12° 34 Poissons pour Paris

Lunaison dans l’énergie de la Vierge

un signe de Terre mutable et yin

En opposition à Neptune rétrograde,

base d’un « Bateau «  dont les voiles passent par Jupiter et Pluton

Le même jour, Vénus passe en Scorpion

La conjonction à Mercure est un peu large

Un très beau Triangle de Terre Mercure/saturne/Uranus

Uranus toujours en carré à l’axe des Nœuds est opposé à Vénus

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 25 septembre.

 

1  – Une Nouvelle Lune en Vierge

Le signe est sous les projecteurs : avec le Soleil et la Lune, bien sûr, mais aussi Mercure, le maître du signe. Quelle gloire pour cette petite Vierge qui n’aime pas trop se mettre sur le devant de la scène !

Eprise de service, de méthode et de minutie, de pureté aussi, elle préfère trier et nettoyer au quotidien. Tout ce qui se présente. Mental et habitudes. Décors et situations.  Avec humilité. Comme une petite pomme bien sage qui attend d’être cueillie avant d’être transformée en compote (ça, c’est le stade Scorpion)

Le plus souvent, elle accepte la situation. Qui n’est qu’une transition. C’est grâce à elle qu’on passe de l’hémicycle personnel à la croissance dans le collectif.

 

2 – Mais une Nouvelle Lune opposée à Neptune

Les luminaires en Vierge en compagnie de Mercure empêchent le côté trop nébuleux. N’empêche … en face de Neptune, il faut quand même ouvrir son œil intérieur et brancher le mental sur une nécessité d’être clair. Une chance, Mercure dialogue harmonieusement avec Saturne et Uranus.

En fait, cette Nouvelle Lune nous plonge dans un besoin de clarification par rapport à toutes les approximations et les fuites en avant (ou en arrière) : elle est une potentielle clarté, même si je conçois bien que voir clair avec Neptune, ça puisse être paradoxal !

Mais la Vierge est un signe qui nettoie … pour purifier.

L’opposition exacte au Soleil a eu lieu deux jours avant, vendredi : le moment a pu officialiser un choix et en terminer avec une situation ambigüe ou trop floue.

Chiron, le Guérisseur est en quinconce exact avec Vénus, ce n’est pas un hasard : l’aspect  implique bien une perception aigue des sentiments de l’Autre et des autres, une conscience très subtile des différents niveaux possibles dans une relation affective, et une mise au point à faire. Le carré de Chiron à Saturne, dans un orbe acceptable depuis plusieurs semaines, permet d’ailleurs de recoller les morceaux d’une personnalité abîmée et de se reconstruire en percevant une nouvelle réalité.

 

Et puis, tout ce qui faisait la texture de la dernière Nouvelle Lune :

 

3  – Le Nœud Sud est toujours conjoint à la Lune Noire Moyenne, et Mars est toujours  en carré à Uranus, qui insiste sur une remise en cause « électrique » de sa façon d’agir en rapport avec cette Lune Noire qui demande une coupure par rapport au passé et à ses vieux schémas de comportement qui pouvaient bloquer.

 

4  – Uranus est toujours en carré à l’axe des Nœuds Lunaires, à la Lune Noire Moyenne et à Mars !

nous obligeant à nous réadapter à des circonstances totalement imprévues

 

5  – et Saturne est toujours trigone à Uranus

apportant une vision nouvelle et une ouverture vers une structure de vie qui peut s’ancrer dans la durée. Cette fois, déjà dit plus haut, c’est avec Mercure, le maître de la Nouvelle Lune que se forme le Grand Triangle de Terre

J’écrivais le mois dernier, devant tous ces aspects identiques à la Nouvelle Lune du 11 août : « Tout est là pour préparer un nouveau terrain de Vie, ce que tente timidement de nous dire Uranus depuis qu’il est rentré en Taureau. Un nouveau  « territoire de vie »   se dessine (le propre du signe du Taureau) avec Vénus, maîtresse du signe.

Mais les choses ne font que démarrer. Tout est encore à mettre en place. »

Petit à petit, les choses reprennent. Il n’y a plus que 3 planètes rétrogrades.  Mercure file vers sa prochaine conjonction au Soleil  de façon à changer le programme de son logiciel.

Uranus lui-même, dans son désir de renouveau, est obligé de faire marche arrière pour aller rechercher en Bélier un peu de spontanéité plus propice à son désir de Renouveau.

 

Cette Lunaison est en Trigone harmonieux à Pluton,

… encore que, rien ne soit vraiment harmonieux avec Pluton. ! Mais avec toute la force de nettoyage de la Vierge, on peut penser à un regard puissant lancé sur les affaires du moment, qu’elles soient collectives ou personnelles, comme un coup de laser lucide qui serait capable de faire une vraie vidange, nécessaire pour faire renaître une nouvelle essence.

 

J’insiste à nouveau sur ce Grand Triangle de Terre

qui réunit Mercure, Saturne et Uranus

(cf une longue publication sur ma Page Facebook du 7 septembre)

Ce Grand Triangle fait suite au même Grand Triangle avec le Soleil : cette fois, c’est Mercure qui est aux manettes et se laisse nourrir d’originalité audacieuse et intuitive, à laquelle Saturne apporte sa patience et sa profondeur pour concrétiser un projet du moment …. à condition de ne pas se laisser submerger par les inquiétudes de la Vierge.

 

Et puis il y a ce Bateau renversé

dont le dessus de la coque est formé par l’opposition Luminaires/Neptune, et le fond de la cale par le sextile Pluton/Jupiter

L’opposition représente la motivation : une clarification

Les trois sextiles Neptune/Pluton  -  Pluton/Jupiter  -  Jupiter/Soleil-Lune génèrent une belle communication.

Et les deux trigones contenus à l’intérieur apportent en retour une belle expression de soi.

Donc au final, une possibilité de maîtriser ses émotions par la pensée, ou de créer une belle association harmonieuse et créative entre le plan mental et le plan sentimental.

 

Le carré décroissant exact de la veille, entre Vénus et Mars

aura été le pic d’une crise de conscience qui intervient parce qu’on cherche à comprendre pourquoi et comment on fonctionne, et comment on peut canaliser le conflit émotionnel entre ses désirs et le sens de ses valeurs pour une nouvelle forme d’expression.

Ce sera le libre arbitre de chacun d’accepter ou de refuser le défi, consciemment ou inconsciemment.

 

Or Vénus est passée en Scorpion  quelques heures avant cette NL

(publication à venir, plus complète sur ma Page Facebook)

C’est fort, c’est puissant … dans une sauce piquante plutôt pimentée.  Vénus en Scorpion, a horreur des demi-teintes ; magnétique et sexuelle, elle se veut inoubliable. C’est corps et âme qu’elle aime en Scorpion.  Passionnément.

Dans son opposition à Uranus, elle ne craint pas de crier haut et fort son amour ….  Attention quand même, comme c’est l’impulsion qui compte, et aussi un peu la liberté, ça peut être difficile de vivre en couple si l’on ne fait pas de réels efforts pour écouter vraiment les besoins de l’Autre.

Cette opposition est d’autant plus forte qu’elle se fait au double carré des Nœuds Lunaires.

Un peu du style  « ça passe ou casse ! » … Les mises au point dans le domaine affectif, sentimental et relationnel, risquent d’être tendues. Déjà Vénus est au carré de Mars ; en plus, ce carré à l’axe des Nœuds multiplie les malentendus et peut avoir pour conséquence, une fuite devant toute relation instable.  Comme si l’on réalisait soudain que les rêves personnels ne peuvent pas être en accord avec la réalité. Le fait qu’on ait là un Grand Carré en signes fixes renforce la difficulté du problème. Trop de frustrations entraînent une crise émotionnelle alliée à une résistance aux compromis. Et cette bataille émotionnelle intérieure est tellement forte qu’elle peut diriger ses forces vers le corps et se manifester sur le plan de troubles psychosomatiques, avec des tremblements qui ne sont que la marque du volcan intérieur qui explose. Lien du corps et de l’esprit  évidemment dont je parle souvent.

 

A noter encore pour cette quinzaine :

le 3ème sextile de Jupiter à Pluton

Je ferai, là aussi,  une publication spéciale sur Facebook

Après les deux premiers passages de janvier et d’avril, l’aspect met en scène une réorganisation générale sur la scène politique et sociale. Pluton est une force de transformations profondes. En Capricorne, il s’attaque aux racines des grandes structures sur lesquelles notre Histoire s’est construite.  Après le grand chambardement lié au carré de 2017, le sextile décroissant apporte de nouvelles perspectives qui ont commencé à se profiler en début d’année. Jupiter est en Scorpion, chez Pluton, certes anticonformiste, mais surtout lucide, critique et efficace, prêt à imposer les transformations nécessaires.

 

Conclusion

9 septembre 2018 : 9 + 9 + 2018  = 9 + 9 + 11 = 29  =  11 … la Force

Ou                      9 + 9 + 2 =  20  … le Jugement

Ou                     2036 = 11 … La Force

La Force … elle n’était pas apparue dans un tirage de Tarot depuis  février 2017. La Force … la maîtrise de soi.  La Force Intérieure qui permet de ne pas être victime des multiples situations dans lesquelles on se trouve. Une force paisible, jamais agressive.

Celui qui est maître de sa force intérieure est calme et serein. Il a dompté ses instincts et il les laisse vivre en lui sans les subir. Et ici, cette Force semble être plutôt la volonté dont on est capable pour déployer les efforts nécessaires à contrôler une situation déterrée par les éclipses.

Cette libération très puissante qui est proposée, est couplée avec le Jugement, une énergie de Renouveau. Depuis les trois éclipses de l’été, on a bien nettoyé un certain nombre de fardeaux qui empêchaient d’avancer. On a commencé à se débarrasser de ses vieux oripeaux  et à  quitter un certain passé … pour pouvoir renaître comme cet enfant tout nu de la Lame 20, qui sort du tombeau.

 

Sur le plan collectif, cette Lunaison opposée à Neptune met l’accent sur un besoin de tourner la page avec de vieilles histoires particulièrement sensibles. On peut même voir revenir sur la scène sociale de profonds conflits susceptibles de jeter stress et inquiétude, si l’on n’utilise pas le pouvoir d’analyse de la Vierge pour clarifier et mettre de la lumière sur un aveuglement mental géant.

 

Sur le plan individuel, c’est pareil. Il y a une oscillation entre une perte d’illusions et la joie d’une réalisation lumineuse. Neptune est avant tout un Grand Illusionniste. Il nous fait rêver. Il nous fait croire qu’un lapin peut sortir d’un chapeau …. A nous de comprendre que même si c’est bien agréable à regarder, il y a une réalité physique cachée derrière une illusion d’optique.

… Mais c’est peut-être la signification de cette Nouvelle Lune de composer et de voir en même temps les deux faces d’une même pièce de monnaie pour l’appréhender toute entière …

Car finalement, c’est ce que je ressens dans cette Nouvelle Lune : traverser le mieux possible cette explosion intérieure pour que l’épuisement ne nous empêche pas de garder le cap !

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – septembre 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.


La Pleine Lune du 26 août 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Poissons / Vierge à 3° 12

Pour la Lune, le degré sabian des Poissons explique :

« Le va-et-vient d’automobiles sur un isthme étroit entre deux plages très fréquentées »

Dominante : mobilité et complexité des échanges sociaux pour un élargissement du champ de notre activité.

Pour le Soleil, le degré sabian de la Vierge explique :

« Des enfants blancs et noirs s’amusent ensemble »

Dominante : nécessité de dépasser les préjugés sociaux

Avec le symbole de la Lune, on nous parle d’une idée de commerce et d’interaction sociale sous une forme nouvelle. Besoin d’instaurer des relations dynamiques incessantes entre tous les aspects de la vie sociale. Et plus les relations sont complexes, plus la société est dynamique et mouvante. « L’isthme » se rapporte à une situation géographique, près de San Diego, où ont été imaginés ces symboles ; mais aussi en Floride et ailleurs : c’est une bande étroite de terre qui sépare la mer du lagon. Beaucoup d’habitations. Beaucoup de circulation.

Avec le symbole du Soleil, c’est la libération de toutes les idiosyncrasies ( = sortes de comportement) d’une culture et d’une classe particulière dans laquelle on a été éduqués, qui est la condition sine qua non d’une conscience sur « le Chemin »

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de différence de race, mais que tout être humain doit être considéré comme étant une branche d’un même Arbre Unique.

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

Pleine Lune du 26 août 2018 à 11 h 57 TU

(13 h 57 en France)

ascendant 18° Scorpion pour  Paris

Axe Poissons / Vierge   - mutable

L’axe Lune/Soleil est l’axe d’un cerf-volant

qui s’appuie sur Saturne et Uranus,

tous les deux rétrogrades

Un Grand Triangle de Terre relie

Soleil, Saturne et Uranus.

Vénus est en carré exact à Pluton

Encore 5 planètes rétrogrades :

Mars, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton

Demain, le 27, Mars repart direct.

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Vierge avec son besoin ultra méthodique de trier et de séparer le bon grain de l’ivraie) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Poissons et sa sensibilité presque médiumnique).

Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Poissons / Vierge

C’est un axe de transition, la Vierge étant le dernier signe de l’hémicycle croissant et donc individuel, et les Poissons, le dernier signe de l’hémicycle décroissant  et donc collectif : il s’agit de passer à une autre dimension ou à un autre plan. Comme un cordon à couper. C’est un axe de bilan, d’aboutissement des choses, qui oblige à revoir où l’on se situe et de quelle manière on le fait.

C’est un  « entre-deux choses »  …  avant le Renouveau.

 

En même temps, c’est un drôle de face à face, une dualité :

* entre cette Vierge, signe de Terre, plutôt discrète et réservée certes, mais tellement pratique, tellement minutieuse, tellement en attente de perfection, qui analyse, prévoit, planifie, prépare et peaufine ses projets, qui nous ancre dans la matière, angoissée à l’idée de se tromper

* et le monde des Poissons, signe d’Eau,  une eau profonde, océanesque, qui symbolise toute une vie intérieure, sensible mais secrète et mystérieuse, insaisissable et imaginative.

 

La Vierge est souvent au bord du sacrifice, au détriment de ses  propres besoins. Dans sa volonté de tout conjuguer au plus-que-parfait, elle finit par être souvent dans un manque total d’acceptation de soi.

Dans sa dualité avec le monde des Poissons en face, on se demande jusqu’à quel point elle  veut rester sourde aux intuitions de la Lune, uniquement parce qu’elle pense ne pas être à la hauteur de la confiance et de l’amour qu’on veut lui témoigner.

 

Pourtant :

Un Grand Triangle de Terre illumine cette Pleine Lune

reliant le Soleil, Saturne rétrograde et Uranus rétrograde

(cf ma publication du 25 août sur Facebook)

C’est comme une permission d’ouvrir grand les bras à de nouvelles perspectives de concrétisation, bien réelles, de ses projets.

Mais cette concrétisation, il faut la mériter. Il faut la mettre en action. Comme je l’ai souvent dit, le trigone est un aspect réputé harmonieux certes, mais il n’a pas d’énergie en lui-même, comme le carré par exemple. Donc pour tous ceux qui ont un projet, qu’il soit professionnel ou relationnel, c’est un super moment pour bâtir solidement, avec beaucoup de bon sens, avec le sens de l’organisation, avec un joli savoir-faire mâtiné d’originalité. Mais il faut faire un effort pour l’actionner et le mettre en marche, et pour ensuite garder le cap, afin qu’il arrive à concrétisation.

 

Ce Grand Triangle, est l’assisse d’un cerf-volant

(configuration spéciale à l’astrologie humaniste)

L’opposition Soleil/Lune est en fait une sorte de moteur qui permet de faire passer les capacités créatrices des trois trigones, dans le plan concret, et donc d’en exprimer tout le potentiel : le Soleil représente la queue du cerf-volant. En face, la Lune en est la motivation : c’est vers la Lune qu’on dirige le cerf-volant : c’est une Lune en Poissons, conjointe (au degré près) à la Porte Visible qui est un Point de Guérison et qui s’harmonise donc avec tout ce qui nous aura été demandé au cours de cet été pour changer de plan de conscience après s’être délesté d’un certain nombre de branches mortes.

 

Neptune a son importance ici :

1  – C’est le maître de la Pleine Lune en Poissons

Il élargit nos horizons sur tous les plans, moraux, éthiques, spirituels … SI l’on parvient à dissoudre les peurs et les résistances qui risquent de mener sur des chemins d’errance.

 

2 – Il vient juste de faire son 3ème trigone exact à Jupiter

(Publication sur Facebook, du 19 août)

Sur un plan collectif :

A-t-on compris ce qui ne convient plus, et  participe d’un passé révolu ?

A-t-on laissé les ouvertures dépasser la superficialité ?

A-t-on préparé le terrain depuis décembre pour permettre à cet inconscient collectif qui nous gouverne d’une certaine façon, de s’ouvrir sur quelque chose de nouveau … même si l’on se sent encore aujourd’hui tout désorienté ?

Rien ne semble vraiment prêt. Tout est encore à retravailler, pour permettre à un nouveau cap de s’installer à partir de l’automne et de prendre le virage dans les meilleures conditions, lors du prochain carré de toute l’année 2019.

Et sur un plan individuel :

A-t-on laissé passer des conceptions nouvelles … qui passent par une dissolution lente (et peut-être éprouvante certes) de ce qu’on croyait être le bonheur, et qui peuvent conduire aujourd’hui à une dissipation d’écrans de fumée ?

Est-on prêt à laisser entrer, petit à petit, dans sa vie personnelle, un petit PLUS qui puisse  permettre de donner un autre sens à sa vie ?

Les deux plans sont imbriqués l’un dans l’autre ; je le répète souvent, pour que le monde extérieur change, c’est à chacun de lui apporter son animation intérieure. C’est donc en changeant soi-même qu’on pourra permettre à l’Inconscient Collectif, de vivre les balbutiements d’une nouvelle Conscience.

 

3 – Le 27 août Neptune fera son 3ème quinconce croissant exact à Mercure

Les premiers passages des 12 juillet et 9 août ont montré une communication pas vraiment claire, difficile, ou du moins pas suffisamment adaptée et donc contrainte à un certain réajustement.  Pour ce 3ème passage, il s’agit cette fois, de ne plus « bafouiller » et de corriger vraiment sa communication. C’est comme une obligation de redéfinir plus clairement certaines pensées, certaines paroles.

 

4 – Enfin, Neptune est bientôt au milieu de sa rétrogradation et va faire son opposition au Soleil le 7 septembre, juste à la fin de cette Lunaison

Neptune est chez lui en Poissons. Rétrograde, il propose d’être plus à l’écoute de son ressenti. Mais planète lente, il symbolise une dissolution, autant sur un plan collectif que sur un plan individuel, de certaines croyances apportées par Jupiter, et structurées par Saturne, des croyances qu’on pensait solides, mais qu’il faudrait transformer pour se tourner vers d’autres valeurs.

Neptune a pu déclencher depuis la mi-juin des sensations enfouies profondément en soi et nous obliger par sa clairvoyance, à passer en revue (et à comprendre) ses émotions. Depuis, les 3 éclipses de l’été l’ont soutenu dans son rôle de solvant universel.

 

Le Soleil dans son opposition exacte du 7 septembre va mettre les pleins phares sur ces eaux neptuniennes : soit la brume sera tellement forte que son projecteur ne parviendra pas à dissiper la pollution physique et psychique qui empêche l’entrée d’un Nouveau Monde ; soit au contraire l’opposition sera porteuse d’inspirations lumineuses et pourra déchirer un nouveau pan du voile d’illusions (c’est un travail très lent qui franchit une nouvelle marche chaque année).

Sur le plan personnel, tout dépend de ce que promet Neptune en natal, et quels aspects ce Neptune céleste forme avec le thème natal.

 

Le même jour que cette Pleine Lune

sept heures plus tard,

Vénus passe au carré de Pluton

Dans ce carré décroissant,  il y a une obligation de sonder ses sentiments en profondeur. Mais le risque de conflit est là, simplement parce que le désir de l’un ne va pas toujours dans le même sens que le désir de l’autre. Dans le carré décroissant, il y a un changement fondamental à opérer sur le plan des sentiments, qui permettra au nouveau cycle de se faire. Comme des noces à venir. Peut-être faudra-t-il se jeter à l’eau pour rompre avec certaines illusions ? …. Peut-être faudra-t-il lâcher prise avec de vieilles valeurs ? …  Ou bien rompre définitivement avec le superficiel ?…  Ou bien aller à fond dans une libération de ses sentiments ? ;… Ou bien rompre définitivement avec des liens affectifs devenus trop encombrants ? ….

Ce sont beaucoup d’interrogations qui vont se poursuivre pendant quelques mois, du fait que Vénus rétrograde  entre le 5 octobre et le 16 novembre. Le prochain cycle ne commencera que le 23 février 2019 à 22° du Capricorne.

 

Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

26 + 8 + 2018  =  8 + 8 + 2 = 18 … La Lune

Ou     :                 8 + 8+ 11 = 27  =  9 …  L’Hermite

Ou                      26 + 8 + 2018 =  2052  =  9 …. L’Hermite

Et c’est toujours la même chose qu’aux Pleines Lunes précédentes ! ….

La Lune c’est la sensibilité, avec ses cinq sens qui permettent de s’ouvrir au monde extérieur. Elle exerce une influence  sur nos pensées, forcément !  Mais avec l’Hermite qui cherche son chemin, l’heure est toujours à la réflexion. Avec toujours 5 planètes rétrogrades : Mars, Uranus, Neptune, Pluton …. et Saturne bien sûr qui n’est autre que cet Hermite seul dans la nuit, qui s’appuie sur son bâton, à la lueur de sa lanterne. Il avance dans le noir, et ne compte que sur lui-même. Mais dans la nuit de l’ignorance, il a sa lanterne, sa clairvoyance. Il sonde la vérité du monde, en avançant prudemment  ….Il peut se fier à son esprit lucide et voir les choses comme elles sont.

 

Nous sommes toujours, et plus que jamais, assis dans la salle d’attente d’un TGV en partance. Mais il n’est toujours pas prêt à partir. Il lui faut privilégier d’abord la patience pour permettre aux choses de se mettre en place.

L’été se termine. Le Soleil vient de passer en Vierge, le signe de la fin de l’été, qui annonce les récoltes. Le moment est venu de s’organiser pour l’automne qui arrive et de prendre de nouvelles résolutions.

L’énergie des Poissons amplifiée par cette Nouvelle Lune, est là pour nous aider à guérir, pour nous inciter à nous débarrasser de cette paralysie qui a pu nous empêcher d’agir à force de peurs et de croyances erronées.

Mais le beau Grand Trigone de Terre aide à se délester de bien des branches mortes, et à s’exprimer dans un joli savoir-faire habillé d’originalité

 

C’est une très belle Pleine Lune qui demande à changer de plan de conscience.

Or, avec cette flèche qui pointe sur une Lune Poissons, remplie de compassion, et porteuse de guérison, avec ces planètes qui sont encore rétrogrades, il nous est toujours demandé de prendre le recul nécessaire pour enlever de nos épaules tous les poids qui les fragilisent à force de blessures jamais guéries, de  cicatrices jamais nettoyées, de souffrances jamais colmatées.

Pour accueillir une nouvelle manière d’agir

Pour s’accueillir sans faux-semblants

Pour s’accepter

Pour rayonner de l’intérieur

Dans une tendre valse intérieure du savoir aimer et du savoir s’aimer.

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – août 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Nouvelle Lune du 11 août 2018 avec éclipse de Soleil Noeud Nord

Cette Nouvelle Lune se fait à 18° 41 Lion dont le degré symbolique explique :

« Une soirée dans une maison flottante »

Dominante : La joie de la libération temporaire du bien-être social rigide

A 12° du Lion, existe le même symbole, mais sur une pelouse (donc un type de soirée  plus socialement « respectable » !)  -  ici on est plutôt sur une péniche décorée de lampions, dans un type d’amusement plus jeune et moins conventionnel.

Et la maison « flotte » : symboliquement, elle élargit un caractère social étroit,  comme une invitation  à la libre circulation des énergies, comme une échappatoire de routine ou la libération temporaire d’une existence dominée par la rigidité sociale et un train-train  terre-à-terre.

 

Une Nouvelle Lune Lion le 11 août 2018 à 9 h 59 TU

(11 h 59 en France)

Ascendant 16° Balance pour Paris

Lunaison dans l’énergie du Lion

un signe de Feu fixe et yang

Lunaison conjointe à Mercure

en double quinconce sur Neptune rétro et Pluton rétro

en carré à Jupiter

en sesqui-carré à Saturne

6 planètes rétrogrades :

Mercure, Mars, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton

Trigone exact entre Saturne et Uranus

Carré quasi exact entre Vénus et Saturne

Carré exact entre Mercure rétro et Jupiter

Uranus est toujours en carré à l’axe des Nœuds

Une éclipse partielle de Soleil Nœud Nord

La 3ème de l’été !

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 26 août.

 

1  – Une Nouvelle Lune en Lion

C’est la Nouvelle Lune du plein été où le Soleil, maître du Lion, est le plus fort, le plus chaud, le plus généreux. Il irradie au point de devenir caniculaire. Mais il sait aussi être doux et réconfortant. Tous les ans, à cette époque, c’est le moment d’essayer de faire le point sur son ego, sur le débordement de ses émotions, sur la place qu’on se donne et celle qu’on donne aux autres. Cette NL conjointe à Mercure cette année, s’habille en outre de l’obligation de jeter un regard neuf  dans sa vie créative, artistique ou sentimentale.

 

2  – En face, le Nœud Sud enserré entre les deux Lunes noires en Verseau avec un Mars en carré à Uranus, qui insiste sur une remise en cause de sa façon d’agir en rapport avec ces Lunes Noires qui demandent une coupure par rapport au passé.

 

3  – Uranus est en carré à l’axe des Nœuds Lunaires, aux Lunes Noires, à Mars !

nous obligeant à nous réadapter à des circonstances totalement imprévues

 

4  – et Saturne est trigone exact à Uranus

apportant une vision nouvelle et une ouverture vers une structure de vie qui peut s’ancrer dans la durée

Tout est là pour préparer un nouveau terrain de Vie, ce que tente timidement de nous dire Uranus depuis qu’il est rentré en Taureau. Un nouveau  « territoire de vie »   se dessine (le propre du signe du Taureau) avec Vénus, maîtresse du signe.

Mais les choses ne font que démarrer. Tout est encore à mettre en place.

 

Mercure est rétrograde depuis le 26 juillet

Tout est perturbé ou ralenti. Y compris courrier, téléphone et Internet ; mais c’est un moment qui est donné par l’Univers pour re-voir les choses mentalement. ; trop d’inadéquations sont encore à résoudre, ce que montrent les quinconces à Neptune et à Pluton qui évoquent les sérieuses remises en question à faire.

C’est un Mercure en Lion, qui interroge justement sur sa manière d’aimer. Et de s’aimer.  Qu’est-ce qu’aimer d’abord ? …. Et comment aime-t-on ? … Avec générosité ? … en  donnant tout à l’autre ? … En rapportant tout à soi ? …. Ou dans un équilibre (Vénus est justement en Balance) qui permette de regarder ensemble dans la même direction ? …

Le carré exact que Mercure forme avec Jupiter le jour de la Nouvelle Lune, indique que le réajustement essentiel pourrait être en rapport avec sa place dans la société et donc avec l’obligation de revenir sur certaines conceptions …. Le carré se reformera le 28 août pour la 3ème fois  -  (dates des 3 passages : 9 juillet, 11 août et 28 août)

Il sera forcément intéressant de voir ce qui aura évolué sur ce plan entre le 9 juillet et le 28 août.

 

Six planètes sont rétrogrades jusqu’au 19 août

Trois planètes trans-personnelles (Uranus, Neptune, Pluton)  +  Saturne  +  deux planètes personnelles  =  c’est un travail de réflexion qui est à faire, proposé par l’Univers (et ses planètes trans-personnelles) à chaque individu (planètes personnelles) pour l’inciter à réévaluer son attitude, avec patience, avec pertinence, et donc de se réaligner sur une résonnance collective.

Tant sur le plan collectif que personnel, on vit une période de transition. A chacun de décider si l’on veut vraiment rompre avec de vieux schémas. Ça bouscule forcément, puisqu’on est confrontés à des situations qui ne plaisent pas toujours. Mais pour comprendre que finalement l’obstacle n’est qu’un tremplin pour être propulsé plus loin.

 

Uranus a démarré sa rétrogradation le 7 août à 2° 34 du Taureau

et retourne en Bélier (le 6 novembre) pour y puiser quelques réserves supplémentaires d’énergie pour démarrer les choses (le Bélier est une énergie d’initialisation). Il ne reviendra vraiment en Taureau qu’au printemps 2019

 

Vénus, amoureuse du « Toi et Moi » en Balance,

est un peu malmenée depuis quelques temps.

J’ai fait cette semaine de longs articles de fond à son sujet sur Facebook et dans les commentaires de mon blog. Inutile de revenir dessus, si ce n’est pour un rappel important : ne pas se laisser miner par la peur et la dévalorisation, malgré ce qu’on peut prendre pour un manque affectif.

 

Et puis, bien sûr, cerise sur le gâteau :

C’est la troisième éclipse de l’été :

éclipse partielle de Soleil, Nœud Nord, à 18° 42 Lion.

C’est l’opportunité d’une libération émotionnelle ; tout en acceptant qu’il y ait des épreuves de vérité qui prennent la forme d’une belle prise de conscience (tous les carrés qui accompagnent sont des carrés décroissants qui insistent sur l’obligation de rompre avec un passé qui ligote à de vieilles mémoires, à des schémas émotionnels, à des héritages culturels, à des blessures qui sont encore à vif).

Forcément, ça n’est pas facile, il faudra peut-être trébucher plusieurs fois. Mais quelle belle Renaissance si l’on arrive à se relever chaque fois !

 

Ceux qui me lisent régulièrement ou connaissent mes Cahiers pédagogiques, savent que Monsieur Meton, astronome grec, avait établi au 5ème siècle avant Jésus-Christ, que les éclipses revenaient tous les 19 ans, au même endroit.

Alors,  ….

Qu’avez-vous fait au mois d’août 1999  (même éclipse de Soleil le 11 août, à 18° Lion)  qui pourrait avoir un rapport avec ce mois d’août 2018 ?

A-t-on commencé quelque chose qui pourrait voir  une solution ces jours-ci ?

Ou bien revit-on maintenant un évènement en rapport, auquel on n’aurait pas su donner une réponse, et que le ciel d’aujourd’hui permet de revivre pour lui donner une réponse ?

Quel lien de résonance avec les activités que nous avions en 1999 ?

… ou même 19 ans avant encore, en août 1980 ?

… ou encore en août 1961 ?

 

Étrange :

11 août 1961 : éclipse de Soleil à 18° 31 Lion, conjointe à Uranus

10 août 1980 : éclipse de Soleil à 18° Lion, carré décroissant à Uranus en Scorpion

11 août 1999 : éclipse de Soleil à 18° 21 Lion, opposée à Uranus en Verseau

11 août 2018 : éclipse de Soleil à 18° 42 Lion, carré croissant à Uranus en Taureau

 

La « crise » aurait-elle commencé en 1961, séparant par exemple sur le plan mondial le monde en deux blocs ? …. avec toujours une Nouvelle Lune en Lion et la présence d’Uranus, surnommé l’Éveilleur …. Bien des réflexions au moment de toutes ces rétrogradations. Avec domination d’un « maître » peut-être pas toujours éclairé, avec angoisse collective, avec crise de valeurs par rapport au dieu-argent, avec un lâcher-prise indispensable pour éveiller enfin un nouvel horizon ….

 

Réflexion identiques à faire à un niveau plus individuel.

Je suis sûrement un peu utopique. Mais n’est-ce pas le propre de mon signe de naissance !

Pour moi qui suis particulièrement marquée par cet été à éclipses, je veux croire, malgré tout que le moment est arrivé pour chacun, de libérer émotionnellement de puissants karmas aussi à une échelle personnelle, visant l’émancipation et la liberté si chères au Verseau.

 

Le 19 août, Jupiter forme un joli trigone avec Neptune,

insistant sur une restructuration nécessaire pour épurer et régénérer la vie sociale. Ce n’est pas un hasard si Mars rétrograde bientôt en Capricorne ! …Le but nous échappe peut-être encore. Mais Jupiter prépare pour le 12 septembre un bien joli sextile avec Pluton qui ira dans le même sens : se détacher de vieux schémas qui ne sont plus utiles à notre évolution.

 

Conclusion

11 août 2018 : 11 +8 + 2018  = 2 + 8 + 11 = 21 … le Monde

Ou                      2 + 8 + 2 =  12  … le Pendu

Ou                     2037 = 12 … Le Pendu

Se laisser aller, dit le Monde, ouvrir les bras vers le ciel, avec confiance, et faire le Grand Saut …  Tout est en place pour préparer un nouveau Terrain de Vie qui pourrait bien être pour certains une plénitude

Mais les choses sont encore figées comme ce Pendu, retenu par un pied, arrêté, immobile.

Il est à l’envers.

« Allant vers » …

Mais allant vers quoi ? Vers qui ?

Et si, comme dans le yoga, dans un immobilisme apparent (il semble faire le Poirier), il allait chercher des énergies intérieures pour se ressourcer et préparer les étapes suivantes ? ….

Car le Pendu est attaché par le pied ; il est juste bloqué. Il ne lui faudrait pas grand-chose pour se libérer.

Tout comme Achille qui fut blessé au seul endroit de son corps qui était vulnérable, son talon, peut-être est-il temps pour chacun de chercher son point faible.

Où est la faille en soi ?

Quelle est la partie de l’ego qui ne veut pas être remise en question ?

(Y répondre en conscience permettrait de se détacher des considérations, affectives, matérielles, intellectuelles, qui nous retiennent et nous empêchent d’évoluer).

Le Pendu ne semble pas inquiet. Son visage est même serein.

C’est peut-être juste la vision des choses qui s’inverse, les perspectives qui deviennent autres. Supposant un nouveau choix à faire, ce qui est superbement suggéré par ce mois d’éclipses et la rétrogradation de Mercure.

Je pense au bébé qui veut naître et doit opérer un renversement dans le ventre maternel, pour entrer dans le monde et vivre de ses propres forces.

Le Pendu insiste sur une façon de lâcher prise, une vision des choses différente, une remise en question, pour revoir ses bases ou approfondir ses projets.

Mais le temps n’est pas venu. Un temps d’arrêt est nécessaire. Pour pendre conscience de ce qui empêche d’avancer.

 

* C’est le sens de toutes ces planètes rétrogrades …

* C’est aussi le sens du dialogue dissonant qui se fait à partir de Chiron et de Saturne : les traumatismes viennent du passé. Ce sont des blessures qui se répètent et rendent vulnérables

* C’est encore le sens de Mars conjoint à la Lune Noire Moyenne, conjoint au Nœud Sud (et tout ce petit monde en Verseau)  en carré à Uranus, qui ne peut qu’insister sur cette obligation de casser les chaînes qu’on s’est mises soi-même autour du cou, en restant trop passif. Et si l’orage est dans l’air, il faudra simplement trouver en soi la force d’OSER être soi. Enfin.

* C’est encore le sens de Mercure très impacté qui permet de mettre en place de nouveaux centres d’intérêts et un nouveau Regard sur la vie.

 

Alors ….

Si l’on décidait enfin de se donner le droit de vivre le bonheur !

Et en osant s’affranchir des convenances, comme le propose Uranus !

 

C’est un changement de cap, béni des dieux, qui reçoit le soutien de l’Univers si l’on veut se donner la peine de le vivre, et pour un changement qui pourrait bien nous accompagner tout au long de 2019 !

Alors, rêvons, prenons du temps pour nous, ne repoussons pas ce qui nous semblait jusqu’ici impossible. Et comme Vénus veut nous le susurrer, acceptons la beauté, et l’harmonie retrouvée.

Donnons du sens à notre Vie.

Accrochons-nous à nos rêves

Car le Soleil, occulté, va bientôt renaître ….

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – août 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 

 


La Pleine Lune du 27 juillet 2018 avec éclipse totale de Lune Noeud sud

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Verseau / Lion à 4° 45

Pour la Lune, le degré sabian du Verseau explique :

« Un conseil d’ancêtres aide les efforts d’un jeune leader »

Dominante : pouvoir des racines et des réalisations du passé, pour soutenir toute décision, ou encore : aptitude à ouvrir une voie nouvelle pour une action commune, en se basant sur des précédents.

Pour le Soleil, le degré sabian du Lion explique :

« Des rochers en forme de tours (ou les parois d’un précipice) au-dessus d’une vallée profonde »

Dominante : Pouvoir de structuration des forces élémentaires à travers les âges.

Chaque être est beaucoup plus dépendant de la force des réalisations des Ancêtres (ou de leurs échecs) qu’il ne le croit. C’est ce que dit le symbole de la Lune, qui montre qu’il existe une base cachée à toute force individuelle ou que l’inertie peut rendre incapable une tradition de transcender ses origines limitées. En même temps, souvent, c’est la foi en nos prédécesseurs qui peut permettre la joie de percer le pouvoir de nos racines les plus profondes.

Le symbole du Soleil appuie sur la puissance des forces de la nature dont l’immensité dépasse celle de tout sculpteur … et forcément rend humble l’ambition humaine

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

Pleine Lune du 27 juillet 2018 à 20 h 21 TU

22h 21 en France)

ascendant 25° 24 Verseau pour Paris

 

Axe Verseau / Lion – fixe

La Lune est conjointe à Mars et au Nœud Sud

Elle vient juste de dépasser les Lunes noires

Le Soleil fait le même jour son opposition à Mars rétrograde,

Il est quinconce à Saturne rétrograde

Lunaison et axe des Noeuds Lunaires

qui font un T-Carré sur Uranus

Saturne et Uranus, maîtres de la Lune en Verseau,

sont en trigone de Terre

Mercure vient juste de commencer sa marche rétrograde

 

Seconde éclipse de l’été :

Éclipse totale de Lune Nœud Sud

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Lion et son besoin de briller individuellement) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Verseau à la fois excentrique et altruiste, à l’esprit ouvert et sans préjugés) – Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

Pour préparer cette Pleine Lune, Mercure vient juste de rétrograder en Lion.

(rétrogradation du 26 juillet à 26° Lion au 19 août à 11° 34 Lion)

Déjà bien avancé sur les marches du palais royal, Mercure rebrousse chemin, comme s’il avait des doutes sur sa capacité à assumer de nouvelles résolutions. Mercure, le Messager, Mercure le négociateur du zodiaque ! … .

Comme chaque fois que Mercure rétrograde, on est invité à revoir son mode de communication, à repenser, à écouter de l’intérieur ce qui ne se dit pas, ou mal, à entendre autrement, à comprendre autrement. La boucle de rétrogradation se fait en même temps qu’un aspect de réajustement avec Pluton : il s’agit bien d’une réorganisation mentale à faire, importante, histoire de mettre sa pensée au diapason d’une évidence profonde qu’on refuse encore d’entendre.

 

C’est donc une Pleine Lune dans l’axe Verseau / Lion

l’opposition se fait entre signes dont les forces sont contradictoires. Le Lion de l’hémicycle croissant du zodiaque, est un signe qui parle du JE ; le Verseau de l’hémicycle décroissant, préfère le NOUS.

Le Soleil dynamise, en Lion c’est une énergie de joie, de générosité et de gratitude, qui se reconnaît le droit de briller, d’aimer, d’être aimé et reconnu.

La Lune en Verseau célèbre le sens social et les grandes réformes humanistes et égalitaires avec des projets de concepts originaux, … mais elle se heurte parfois à des utopies en raison d’idées trop abstraites pour être mises en pratique.

 

Le maître de cette Pleine Lune, c’est pour moi Uranus en Taureau

Uranus, c’est un rebelle qui n’attend qu’une chose : donner un nouvel élan, pourfendre les vieilles peurs, et oser l’audace de se laisser mener par un petit grain de folie. Ça pourrait donc être le bon moment pour prendre sa place, pour s’affirmer avec originalité. Il ne s’agit pas de rébellion, mais d’oser bouleverser l’ordre établi.

 

Mais deux figures s’imposent dans cette carte du Ciel :

 

1 – justement le double carré de la Pleine Lune / axe des Nœuds Lunaires à Uranus

Et Uranus ne va pas pouvoir s’imposer tout de suite.

Il est en carré dissonant au Soleil, à la Lune, à Mars , au Nœud Nord et au Nœud Sud, aux deux Lunes Noires ! C’est beaucoup.

Dès le 7 août il va d’ailleurs rétrograder pendant 5 mois. Cinq mois pour être à l’écoute de ses vrais besoins de liberté et d’expression personnelle (dans la maison où transite Uranus dans le thème natal) – Il lui faudra même revenir quelques mois en Bélier à partir du 6 novembre, pour oser démarrer quelque chose. . Si un énorme changement doit se faire, les choses ne sont pas prêtes.

MAIS LE CHANGEMENT DE CAP est TOTAL et c’est confirmé

  • par cet été dépositaire de TROIS éclipses ,
  • par le carré d’Uranus aussi à Mars pendant plusieurs mois puisque l’aspect se répète 3 fois (16 mai – 2 août – 19 septembre)
  • et par Mars rétrograde conjoint au Nœud Sud et aux Lunes Noires.

Le ton s’oriente vers une secousse énergétique assez dense. Sans forcément user de violence ou de provocations abusives pour s’exprimer. On peut quand même s’attendre à du stress et de la tension qui risqueront de s’évacuer par n’importe quel moyen.

 

2 – le Doigt de Dieu sur Vénus

C’est-à-dire une figure formée de deux sesquis-carrés, l’un à partir d’Uranus, l’autre à partir du trio Lune / Mars / Noeud Sud

Vénus étant en Vierge, la pression se fait dans le cadre d’une clarification des sentiments. Mais le volume sonore risque de prendre de l’ampleur !

Son opposition à Neptune, exacte le 24 juillet le confirme, mais l’aspect est complexe (cf ma publication du 24) et marque une confusion porteuse d’aveuglement. Reste à comprendre si l’aveuglement fait répéter un énième scénario qui conduit toujours dans la même impasse, ou si cet aveuglement veut au contraire empêcher de se tourner vers un nouveau scénario porteur de renaissance.

Le trigone à Pluton, inscrit sur le thème, est quasi exact – l’aspect se fait le lendemain de la Pleine Lune, le 28 juillet – Je publierai un article complet samedi -

D’ores et déjà, cet aspect vient mettre du baume sur le cœur, par rapport à la confusion que Neptune a apportée mardi. Et c’est très puissant. Avec Pluton, et dans une phase de trigone harmonieux, on est carrément dans un magnétisme et une magie amoureuse, destinée à « transformer des schémas de souffrance. » Pluton est ici riche d’enseignements. … certains pourraient même plonger dans un voyage initiatique. Mais il demande aussi de mobiliser toute son énergie pour ne pas se laisser noyer dans les peurs du passé que la Pleine Lune à éclipse Nœud Sud met en exergue.

 

L’éclipse de Lune est totale, Nœud Sud, à 4° 46 Verseau

(je renvoie à une publication complète et récapitulative faite le 18 juillet sur ma Page Facebook, intitulée  « Les 3 éclipses de l’été » ; elle a été lue 4000 fois et a été likée par 224 personnes, un assez joli score !)

Le droit-fil de cette éclipse parle d’abord et surtout du rejet de vieilles mémoires, de la libération d’images du passé ou d’histoires du passé, et de comportements usants qu’il est nécessaire de répudier :

* Mars est rétrograde et conjoint au Sud qui renvoie toujours au passé.

* Uranus est double carré au Soleil en Lion et à Mars en Verseau, des signes fixes qui parle d’idées fixes, mais aussi de blessures psychologiques qu’on a peut-être tues trop longtemps et d’attaches émotionnelles qu’il faut couper.

Dans une éclipse de Lune, ce sont les émotions qui sont fortes et il ne sera pas facile de les maîtriser, malgré un Mercure rétrograde qui ouvre les portes d’une belle réflexion. .

Uranus viendrait-il ajouter son grain de sel et bousculer un statu quo accepté depuis trop longtemps et que l’éclipse de Lune Nœud sud viendrait totalement remettre en cause définitivement.

Encore une fois : avant la fin de cette Lunaison du 13 juillet, Uranus rétrograde à partir du 7 août jusqu’au 6 janvier 2019 : Cinq mois pour être à l’écoute de ses besoins de liberté et d’expression personnelle

 

Mars est rétrograde en Verseau

et il est conjoint au Nœud Sud (aspect exact jusqu’à fin septembre) ; Il est impératif de comprendre que nous répétons constamment les mêmes histoires qui conduisent à des échecs ; il est nécessaire de réorienter sa manière de FAIRE.

C’est le 2 août qu’aura lieu le second carré Mars rétro / Uranus

le 7 août,c’est au tour d’Uranus de rétrograder

et le 9 août, Mercure fait sa conjonction inférieure au Soleil !

Un semaine hyper importante pour marquer un point tournant qui pourrait bien commencer à vouloir mettre en place la METAMORPHOSE demandée , la conjonction Mercure/Soleil insufflant le nouveau mental qui permettra la nouvelle direction.

Il faudra juste faire attention au quinconce Soleil/Neptune du 8 août, qui pourrait nous obliger à … réajuster nos lunettes ! Une atmosphère un peu embrouillée risque de nous imposer un réel besoin de clarification et de mise au point


Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

27 + 7 + 2018 = 9 + 7 + 2 = 18 … La Lune

Ou : 9 + 7 + 11 = 27 = 9 … L’Hermite

Ou 27 + 7 + 2018 = 2052 = 9 …. L’Hermite

Et c’est toujours la même chose qu’aux Pleines Lunes précédentes ! …. L’heure est toujours à la réflexion. Avec toujours 5 planètes rétrogrades : Mercure, Mars, Saturne, Neptune, Pluton.

 

Ce qui est demandé, c’est une REVISION TOTALE de son COMPORTEMENT et de sa FACON DE FAIRE.

Tout s’est emballé à partir du moment où Mars est devenu rétrograde le 26 juin à 9° Verseau

On est toujours, et plus que jamais, assis dans la salle d’attente d’un TGV en partance. Mais il n’est pas encore prêt à partir. Il lui faut privilégier d’abord la patience pour permettre aux choses de se mettre en place :

* La troisième rencontre Mars / Nœud Sud est prévue vers le 22 septembre.

* La conjonction supérieure du Soleil avec Mercure, se fait le 21 septembre.

* Le troisième carré Mars / Uranus se fait le 18 septembre, mais il faudra attendre que Mars soit revenu sur le 9ème degré du Verseau à la Nouvelle Lune du 9 octobre, pour pouvoir vraiment s’exprimer dans sa nouvelle façon de faire.

 

Beaucoup arrivent à un carrefour de leur vie.

Et principalement ceux qui sont marqués par l’une des éclipses de l’été.

Mais le virage est tellement important qu’ils ont l’impression d’être dans un brouillard trop dense pour leur permettre de prendre une décision. Ils se créent des problèmes, inconsciemment bien sûr, dans le seul but de ne pas relever le défi qu’ils se croient incapables de relever. En réalité, au fond d’eux, ils connaissent la prochaine étape … Mais ils ont peur de faire le saut qui leur permettrait d’avancer.

Et si la seule chose à faire, c’était de s’aimer suffisamment soi-même pour se dire la vérité ?

 

L’été est là. C’est l’opportunité de faire un stop, de prendre un bon livre, de renouer avec la nature ou de dialoguer avec les amis, tout simplement de profiter d’un rayon de soleil.

Certes, Uranus n’a pas fini de donner des insomnies ou des malaises diffus. C’est juste le corps qui doit s’habituer aux nouvelles vibrations porteuses de changement de cap ….

Dès le 28, Vénus fait un trigone harmonique avec Pluton, de quoi laver un ciel tendu …alors rendez-vous ici, dès samedi sur ma Page Facebook pour une journée magique !

 

 

Tous droits réservés Jacqueline Boilot – juillet 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 


La Nouvelle Lune du 13 juillet avec éclipse de Soleil Noeud Nord

Cette Nouvelle Lune se fait à 20° 41 Cancer dont le degré symbolique explique :

« Une grande chanteuse prouve son talent pendant un Opéra

Dominante : la récompense émotionnelle qui accompagne la réussite culturelle.

L’Opéra est une musique, mais aussi une histoire, un mythe, qui incarne une image ; ses émotions profondes caractérisent la culture qui lui a donné naissance.

 

Une Nouvelle Lune Cancer le 13 juillet 2018 à 2 h 49 TU

(4 h 49 en France)

Ascendant 4° 42 Cancer pour Paris

Lunaison dans l’énergie du Cancer

un signe d’Eau cardinal et yin

Lunaison opposée à Pluton

Deux magnifiques Grands Triangles

L’un en Eau, avec Soleil/Lune – Jupiter – Neptune

L’autre en Terre avec Vénus – Saturne – Uranus

4 planètes rétrogrades

Une éclipse de Soleil Nœud Nord


Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du 27 juillet.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Cancer, sous la maîtrise de la Lune,

beaucoup d’Eau et de signes cardinaux : tout ce qui touche aux émotions et aux sentiments prend beaucoup de place. Le Cancer est le Grand Émotif du zodiaque. Mais s’il aime bien rêver, il est aussi à l’écoute des autres et rempli de petites attentions. La Lune fait penser an ventre maternel, aux eaux protectrices, à un rempart ou à une citadelle. Un signe d’Eau tellement sensible, qu’il lui faut une carapace.

Le Cancer, c’est une bulle de tendresse qui aime se créer un monde intérieur à l’abri des coups. Sensible et émotif. A l’image du crabe qui avance … de côté, presqu’à reculons. C’est comme s’il voulait rester encore dans la douceur et la quiétude du passé et des souvenirs du ventre maternel.

 

Un Grand Triangle d’Eau accentue la sensibilité

avec les luminaires Soleil/Lune – Jupiter et Neptune

L’Eau comme les trigones recherchent la tranquillité et des échanges paisibles ; ils pourraient même se trouver dans un besoin exagéré de dépendance, face aux dures réalités de la vie, s’il n’y avait un T-Carré intéressant de Jupiter en double carré à l’axe des Nœuds Lunaires.

Certes, c’est un aspect qui se défait, mais il a obligé à mieux mobiliser toutes ses ressources pour s’affirmer et trouver sa vraie dimension sociale, sans espoir de récompense. Le monde extérieur n’a guère été favorable. On a même pu se voir contesté dans son autorité ou remis en cause professionnellement.

 

Un autre Grand Triangle se forme en Terre

avec Vénus – Saturne  et Uranus

Cette fois la Terre comme les trigones cherchent à maintenir une sorte de statu-quo un peu protecteur. Des options peuvent se mettre en place autour du trigone décroissant Saturne/Uranus en créant une opportunité d’affirmer une idéologie nouvelle (Uranus) avec sens de l’analyse et responsabilité (Saturne) pour conduire à une réorganisation générale qui pourrait se faire à partir de 2021 au carré décroissant, un aspect qui exigera de casser avec une forme ou une autre d’inertie pour rompre définitivement avec le passé et préparer le nouveau cycle.

Pour l’instant, et même si c’est un Triangle qui peut se montrer confortable, on peut manquer d’énergie et ne pas faire assez d’efforts pour obtenir les ressources qu’il promet.

L’une de ses Pointes, Uranus, est comme Jupiter, au double carré de l’axe des Nœuds Lunaires. Cette fois, l’aspect est à venir : c’est une remise en cause de ses propres valeurs, dans un miroir de vérité qui est présenté, mais qu’on peut refuser en s’arc-boutant sur ses conceptions.

 

C’est une Nouvelle Lune opposée à Pluton

D’ailleurs le Soleil n’est pas loin de faire son opposition exacte, qui est le point fort de la rétrogradation de Pluton : dans un excès de lucidité, la confrontation risque d’être sans appel dans une opportunité de purification essentielle. On est au milieu d’un renouvellement radical et total des énergies. Alors certes, cette opposition revient tous les ans. Mais cette année, elle se fait en même temps qu’une éclipse de Soleil.

 

Et c’est bien toute l’importance de la Nouvelle Lune,

qui se fait  avec cette éclipse de Soleil Nœud Nord.

Première des trois éclipses de l’été, elle se fait à 22° du Cancer.

Les Anciens n’aimaient pas les éclipses,  qu’ils considéraient souvent comme des malédictions !  Je pense au contraire que ce sont des moments qui représentent des possibilités de changements dans nos comportements, que ce soit au niveau de la pensée, des sentiments ou des émotions. Certes, il peut y avoir pour celui qui veut rester dans son petit cocon confortable, une confrontation avec ce qui empêche le changement et la progression. L’éclipse peut donc fragiliser. Mais en faisant sauter un verrou de sécurité, elle empêche de se scléroser en imposant de changer ses automatismes et elle ouvre à plus de conscience.

 

Dans une éclipse solaire, c’est la Lune qui vient occulter le Soleil. Elle cherche à le voiler, à lui ôter sa lumière Comme elle domine, ce sont les émotions qui éclipsent la raison.

Et c’est une éclipse Nœud Nord : en Nouvelle Lune, le Soleil et la Lune sont tous les deux conjoints au Nœud Nord.

La Lune est très forte, avec des besoins émotionnels du passé, avec ses habitudes, avec ses automatismes ; elle s’appuie sur des mémoires ancrées dans l’inconscient qui pourraient bien ressurgir alors qu’on les croyait réglées.

Mais le Soleil éclipsé, conjoint au Nœud Nord, est tourné vers l’avenir. Une étape est arrivée à sa fin, de l’ordre de la maison natale où se fait l’éclipse, à 21° Cancer. On ne peut pas continuer comme avant. Une cassure se fait qui va permettre d’envisager un nouveau départ. En trouvant une nouvelle forme d’adaptation aux circonstances. Mais c’est difficile parce que l’éclipse brouille la vue. On est désorienté.

Pourtant, le changement est là. Pour un nettoyage et une guérison. Mais rien ne peut se faire maintenant, il faudra attendre la prochaine Eclipse de Pleine Lune,  où le Soleil pourra reprendre son pouvoir solaire, trier ce qu’il convient de garder dans cet enchevêtrement d’émotions et se libérer de ce qui entrave pour évoluer.

Ce qui est difficile, c’est de déprogrammer ce qui n’a plus lieu d’être.

 

Le Nœud Sud en face est conjoint à Mars

Fatigue, lassitude, découragement, … Avec le Nœud Sud, il y a toujours la possibilité de revivre des expériences anciennes. Un défi pour savoir si l’on aura envie de se précipiter dans les mêmes impasses ! Alors, et c’est difficile pour Mars qui cherche plutôt à agir, la meilleure attitude ne serait-elle pas d’attendre et de patienter ? … En bout de trajectoire, il y aura peut-être une occasion de mettre un terme définitif à un type d’action qui ne convient pas ou plus ; ou bien de mettre bientôt en mouvement un travail qui va permettre de se libérer d’une forme ou autre d’addiction ; ou encore d’initier une nouvelle dynamique d’action qu’on avait refusée jusque là.

 

A la dernière NL du 13 juin, Vénus rentrait en Lion

Cette fois, elle vient juste de rentrer en Vierge

Dans sa robe d’une blancheur incomparable, elle vient de former un trigone exact avec Uranus qui vient de s’installer dans un signe dont elle le Maître : le Taureau… Conflit encore … Uranus voudrait la bousculer un peu en lui faisant vivre un petit grain de folie sympa, mais la Vierge perçoit ces pulsions comme dangereuses et l’incite à une prudence tout à fait synchrone au dialogue qu’elle fait en même temps avec Saturne.

 

Conclusion

13 juillet 2018 : 13 + 7 + 2018  = 4 + 7 + 11 = 22 … le Mat

Ou                      4 + 7 + 2 =  13  … la Lame Sans Nom

Ou                     2038 = 13 … La Lame Sans Nom

Dans la Lame Sans Nom, l’imagerie traditionnelle nous montre la mort sous la forme d’un squelette armé d’une faux. A priori, pas très engageant.  Et puis ce nombre 13 … Un peu redouté aussi puisque rappelant  les 13 convives de la Cène dans la culture judéo-chrétienne, le 13ème chapitre de l’Apocalypse consacré à l’antéchrist, les 13 esprits du mal, …

Mais …. le nombre 13  (1 + 3  =  4) renvoie aussi à l’Empereur, une carte de concrétisation et de réalisation

 

Et s’il ne s’agissait que d’une mascarade ?

Regardez-le bien, ce squelette. Il est debout, actif, bien en chair. Il est vivant. Et il marche. Il fauche. Sa colonne vertébrale ressemble à un épi de blé, beau symbole de la Vie.

Sous sa faux, un peu tout, des mains, des pieds, des têtes …et même une tête couronnée ! … Et dans un sol bien noir.

C’est l’une des cartes les plus puissantes du Tarot. Mort et métamorphose.

Étape à franchir pour passer à autre chose.

Une page se tourne. Un trait est tiré.

On est là dans une Nouvelle Lune en Cancer qui impulse son énergie en se concentrant sur Jupiter en Scorpion pour la rediffuser sur Neptune en Poissons … et donc un sentiment profond d’être en communion avec les autres.

C’est aussi une Nouvelle Lune en Cancer dont le Grand Triangle de Terre a besoin de s’ouvrir à de nouvelles perspectives de concrétisation.

Mais une confrontation se fait, qui vise de réels réajustements :

* par l’opposition de Mercure à Mars

* par l’opposition de la Lunaison à Pluton

* et par la première des trois éclipses de l’été

Sur le plan personnel, quelles grandes transformations devons-nous opérer, quel deuil devons-nous faire ?…A quel changement radical pouvons- nous être confrontés ?  Quel tournant de notre vie allons-nous affronter ? … De quelle dépendance émotionnelle doit-on se détacher ? … Que va-t-il nous falloir faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec notre Contrat d’Âme ?

La remise en question est là pour faire mourir de vieux schémas de comportement.

La métamorphose aussi, pour faire naître une nouvelle dynamique de Vie …

D’ailleurs Le Mat, libre comme le vent, habillé comme un saltimbanque, est en marche. D’un pas décidé. Il ne sait pas où il va, mais il va vers sa destinée. Fou et Sage à la fois. Déterminé et confiant dans la vie. Tellement tendu vers son but qu’il ne sent pas la morsure du chien !

 

Quelque part, avec cet axe Cancer / Capricorne, il y a comme une obligation de sortir d’un petit cocon protecteur, mais aussi grâce à l’éclipse, de sortir des blessures du passé, celles de l’enfance bien souvent, et de vaincre ce dragon intérieur qui nous empêche d’aller de l’avant.

Pour finalement retrouver sa stabilité intérieure …. Bientôt ….

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juillet 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Pleine Lune du 28 juin 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Capricorne/Cancer à 6° 28

Pour la Lune, le degré sabian du Capricorne explique :

« Inspiré par le divin, un prophète voilé délivre son message »

Dominante : capacité d’agir comme un porte-parole de la révélation d’une  volonté et d’une vérité transcendantes déterminant une action future

Pour le Soleil, le degré sabian du Cancer explique :

« Deux lutins dansent au clair de lune »

Dominante : Jeu des forces naturelles invisibles dans le fondement de toute existence

Dans toute organisation tribale, la cohésion est assurée par une sorte de Force supra-physique collective ; c’est le « dieu » de la tribu : Yahweh ou Jéhovah pour les tribus primitives ; puis c’est le « Grand Ancêtre » élevé au rang de dieu pour jouer ce rôle ; aujourd’hui ce sont les prophètes, voyants, mediums qui guident le développement en inspirant à des esprits ouverts la vision prophétique d’évènements à venir.

Mais tout chercheur est en quête d’un exemple : c’est essentiel dans toute tentative pour parvenir à une plus grande maturité et à un plus haut niveau de conscience, de s’associer avec des personnes qui ont atteint un niveau supérieur d’évolution et de compréhension.

A ce stade, l’auteur précise qu’on est encore en phase d’apprentissage. La connaissance viendra plus tard.

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

Pleine Lune du mois du 28 juin 2018 à 4 h 54 TU

(6 h 54 en France)

ascendant 18° 20 Cancer pour  Paris

Axe Capricorne / Cancer – cardinal

La Lune est conjointe à Saturne rétrograde

et va rencontrer Pluton  et les Lunes Noires

Le Soleil donc opposé à Saturne rétrograde,

est quinconce à Mars/Nœud Sud

et trigone à Jupiter rétrograde

Mars vient juste d’entamer sa marche rétrograde

Vénus est en quinconce exact avec Neptune

Bientôt Jupiter redevient direct

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Cancer et son besoin de sécurité)  qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Capricorne emprisonnée dans le carcan du devoir et des responsabilités).  Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Capricorne / Cancer

Il s’agit d’équilibrer sa sensibilité personnelle (Cancer) et son sens des responsabilités (Capricorne) ou bien d’équilibrer le besoin de repli sur soi et la participation sociale.

Cet axe nous sollicite pour remporter un défi de maturité en débusquant une attitude infantile, et en détricotant ses mémoires émotionnelles liées au manque de sécurité.

 

Du côté du Cancer :

le Soleil se veut tendre et chaleureux. Mais il veut aussi se protéger de toute attaque extérieure. Et il n’est pas vraiment tranquille :

le 27 juin, il a fait son opposition à Saturne rétrograde

Moment le plus important de cette rétrogradation, et examen de conscience qui se fait avec plus d’acuité que d’habitude ! …. Vision claire de ce qu’il faut arrêter. Bien sûr, c’est un face à face contrariant, voire bloquant. Comme si l’on était coupé dans son élan. Et c’est en lien avec la rétrogradation de Mars qui a commencé quelques heures avant.  Mais c’est aussi une nouvelle lumière, une nouvelle orientation, une nouvelle conscience d’utiliser son pouvoir solaire à travers la fonction saturnienne, et donc son cadre de Vie.

(cf la publication détaillée faite sur FB, le 26 juin, Page de Allô Allô Mercure, sur l’opposition Soleil / Saturne)

(cf la publication détaillée faite sur FB le 25 juin, sur Mars rétro)

 

Le 1er juillet, le Soleil sera en quinconce avec Mars / Nœud Sud

Et il se pose des questions  sur le bien-fondé de son comportement. Il lui est demandé de comprendre ce qui ne convient plus dans sa façon de faire et d’améliorer sa manière d’agir, de quitter des conditionnements obsolètes et de mauvaises habitudes. C’est comme si les imprévus et les malentendus lui faisaient comme un « nœud coulant » autour du cou  pour le forcer à comprendre

1        – qu’il doit mobiliser ses forces pour surmonter les obstacles (qui se trouvent au fond de lui-même – et qui sont matérialisés planétairement par cette rétrogradation de Mars)

2        – et qu’il existe des valeurs plus essentielles que celles auxquelles il croyait jusque là.

Le 5 juillet, le Soleil sera aidé par un trigone exact à Jupiter ; il se sentira plus fort, animé d’une grande force intérieure.

 

Du côté du Capricorne,

on a la Lune dans ce signe hyper sérieux qui prédispose à la rigueur, à la solitude et au silence. Et la conjonction Lune / Saturne augmente le doute, la menace de solitude ou d’abandon. Elle fige dans la crainte du manque ou bien réclame avec obstination l’amour et la protection, comme un enfant qui se sent abandonné.

Quelques heures après cette Pleine Lune, la Lune rencontre Pluton et les Lunes Noires

Ce moment de Pleine Lune, en plus de la pleine lumière de l’opposition, est un véritable laser pour comprendre le sens de ce qui doit absolument être remanié dans nos vies personnelles.

Le trigone à Uranus permet d’ébaucher de nouveaux projets pour améliorer son quotidien, malgré la très forte tension intérieure qui s’installe.

 

Tout le défi est de savoir comment faire cet équilibre entre des besoins conscients de sécurité et un désir inconscient de mettre de la responsabilité dans sa vie

Va-t-on accepter en toute conscience ce qui se passe, même si c’est dur ; ou va-t-on être inconsciemment tenté de résister en s’accrochant à quelque chose du passé qui maintiendrait dans un cocon sécurisant (comme celui qu’on a pu avoir dans l’enfance) ?

 

Ce 28 juin, la belle Vénus en Lion est en quinconce exact avec Neptune.

L’aspect est croissant et appuie sur les mises au point indispensables à faire dans sa relation avec l’Autre ou avec les autres. C’est tout un remue-ménage dans la sphère intime et familiale, avec une remise en question de son sens des valeurs ; mais il faudra probablement attendre le quinconce décroissant du 22 août pour sortir du flou affectif.

 

Il me semble important de revenir sur cette rétrogradation de Mars

qui a commencé dans la nuit du 26 au 27 juin, à partir de 9° Verseau.

Je l’ai détaillé dans cet article FB du 25 juin.

Mars en Verseau aime s’affirmer avec indépendance, voire rébellion. En rétrogradant, c’est comme s’il faisait une synthèse de revendications, de confrontation sociale aussi, de façon à se libérer d’anciens schémas de comportement. Une manière de s’émanciper ! …C’est donc une opportunité de libérer quelque chose, face à de vieux comportements qui n’ont plus lieu d’être. Ça peut être une rupture consciente vers un autre mode d’action  nécessitant une remise en cause personnelle. Ça peut concerner une façon d’évacuer le stress à travers la méditation, le yoga ou tout simplement un temps de pause dans ses actions.

Comme ça se fait au carré d’Uranus, il faudrait accepter que le changement puisse être fondamental. Ce carré dans sa phase décroissante se fait en conscience et impose de lâcher une répétition d’habitudes enracinées. Et ça peut être aussi soudain que violent.

 

Ce carré Mars / Uranus se détend certes un moment

Il a été exact une première fois le 16 mai. Pour ceux qui auraient vécu à cette époque un moment soudainement conflictuel, l’aspect est important puisqu’il se reformera le 2 août puis le 18 septembre. Et ces deux prochains passages se feront après que les trois éclipses de l’été se seront enclenchées.

L’éclipse solaire Nœud Nord suivie de l’éclipse lunaire Nœud Sud répond au 4ème cas de figure abordé dans mon Cahier Pédagogique sur les Eclipses : occasion de franchir un cap important en s’adaptant aux circonstances. Mais l’évolution ne pourra pas se faire rapidement, puisqu’une nouvelle éclipse solaire Nœud Nord s’imbriquera dans le duo, au mois d’août,  sous une déferlante énergétique puissante qui doit entraîner un nettoyage en profondeur.

 

Le 9 juillet, juste avant la prochaine Nouvelle Lune, Jupiter repasse direct

pour justement aider à mettre en place toute une dynamique de renouvellement. Tout ce qu’il a revisité depuis la mi-mars sur le plan social, va pouvoir se libérer ; c’est une nouvelle orientation qui se fait, soutenue par l’éclairage des Eclipses de l’été : anciens projets abandonnés ou remaniés, nouveaux projets esquissés, nouveau planning, nouvelle gestion de sa participation sociale.

 

Encore une fois, les Nouvelles Lunes et Pleines Lunes actuelles sont tellement denses que je ne peux aborder que les aspects les plus importants et d’une manière condensée. Mais ces aspects sont repris sur ma Page Facebook Allô Allô Mercure, de façon plus détaillée. J’essaie de publier mes articles la veille de l’aspect exact.

.

Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

28 + 6 + 2018  =  1 + 6 + 2 = 9 … L’Hermite

Ou     :                 1 + 6 + 11 = 18 …  La Lune

Ou 28 + 6 + 2018 =  2052  =  9 …. L’Hermite

Exactement la même chose qu’à la précédente Pleine Lune du 29 mai.

Encore une fois, que peuvent avoir de commun l’Hermite et la Lune ? … si la dernière fois, on était renvoyé à la Lune avec le symbole sabian de cette mère qui apprenait à son enfant à gravir un escalier, cette fois-ci on est plutôt renvoyé à l’Hermite qui cherche son Chemin pour s’ouvrir à un monde plus grand et accéder à sa pleine mission spirituelle.

 

Et dans cette Pleine Lune …. une superbe conjonction Lune / Saturne (celui-ci n’étant autre que l’Hermite) ! … une cohérence entre astrologie, symbole sabian et tarot !

 

Cette nouvelle quinzaine met en relief une énième possibilité d’un Nouveau Chemin de Vie : mais l’heure est encore à la réflexion.

Cinq planètes sont aujourd’hui rétrogrades, dont Mars, la planète du faire.

Le ciel planétaire se révèle, il me semble, et encore une fois, un outil d’une finesse incomparable. Avec une synchronicité puissante entre nos problèmes rencontrés, nos ressentis, le dialogue des planètes dans le ciel et les prises de conscience que nous sommes amenés à faire quand ce dialogue touche particulièrement un point de notre thème natal.

 

Pendant un moment, nous allons nous asseoir dans une salle d’attente. Le départ en TGV n’est pas immédiat ! Il nous faudra encore privilégier la patience pour permettre aux choses de se mettre en place.

C’est l’été qui vient. A nous d’en profiter pour prendre un livre, pour dialoguer avec les amis, pour profiter d’un rayon de soleil. Nous aurons peut-être à faire face à des malaises diffus, des migraines, des maux de dos ou de gorge, une digestion difficile ou des bouffées de chaleur …  C’est notre corps qui cherche à répondre aux nouvelles vibrations, aux nouveaux rythmes qui se préparent tout en éliminant les anciennes informations dont nous n’aurons plus besoin.

Je reste une optimiste, vous le savez ….  Et je veux croire qu’une Nouvelle Terre se prépare.

Mais toute conscience planétaire est lente à naître … très lente ….

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juin 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Nouvelle Lune du 13 juin 2018

Cette Nouvelle Lune se fait à 22° 44 Gémeaux dont le degré symbolique explique :

« Trois oisillons dans un nid haut perché dans un arbre »

Dominante : croissance de processus spirituellement actifs dans un esprit relativement intégré

Les oiseaux sont des forces spirituelles, … ou du moins un aspect haut et libre de l’esprit.

On nous parle ici d’un processus qui doit mener à une compréhension profonde de l’existence.

Mais il ne s’agit que d’oisillons en haut d’un arbre, prêts à s’envoler vers le ciel, de bébés qui veulent découvrir le monde, un peu comme ces Gémeaux de la lunaison  tellement curieux de tout et avides de capter toutes les informations qui passent.

Sommes-nous ces bébés, pas encore adultes, prêts à s’envoler vers un monde nouveau ? … mais pas encore assez matures pour prendre leur autonomie et comprendre que les désirs aveugles sont à changer en une harmonisation des instincts naturels si l’on choisit une  évolution créative ? …

 

Une Nouvelle Lune Gémeaux le 13 juin 2018 à 19 h 44 TU

(21 h 44 en France)

Ascendant 22° Sagittaire pour Paris

Lunaison dans l’énergie des Gémeaux

un signe d’Air mutable et yang

Pas de Feu

Lunaison en sesqui-carré à Mars – Noeud Sud

en quinconce à Lune Noire Pluton

toujours dissonante à l’axe des Nœuds lunaires

(par semi et sesqui-carré)

Mercure, maître de Lunaison, vient juste de rentrer en Cancer.

Il est sextile exact à Uranus

et carré exact à Chiron

Vénus rentre en Lion deux heures après.

 

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du  28 juin.

 

Avec cette Nouvelle Lune en Gémeaux,

il est normal qu’on ait envie d’entendre la brise fraîche et légère qui annoncera bientôt l’été. C’est un vent de légèreté qui incite à la communication, au dialogue, aux échanges de toutes sortes, aux courses à faire pour préparer l’été, toutes les activités chères à ce signe de la fin du printemps qui prépare le passage. Certes …

Mais justement, comme le Gémeaux est un signe dit « mutable », il appelle aussi à plus de souplesse pour adapter et ajuster certains paramètres de façon à mieux diffuser (énergie Gémeaux) avec le moins de superficialité possible, face à toutes les difficultés rencontrées.

 

Tous les quinconces qui ont traversé le ciel planétaire ces derniers temps, dont j’ai abondamment parlé sur ma Page Facebook, étaient bien une invitation à accepter cette Nouvelle Lune qui va demander plus que jamais de s’adapter … et de voler de ses propres ailes comme le rappelle le degré sabian.

 

C’est Mercure, maître de Lunaison, qui depuis les Gémeaux, a fait le plus de quinconces

Et c’est bien une dynamique mentale nouvelle qu’il a fallu initier depuis qu’il a fait sa conjonction supérieure avec le Soleil le 6 juin.

Mais pour cette Lunaison, il vient juste de rentrer en Cancer

La parole est désormais à la tendresse.

Quelques heures avant cette NL, à midi TU, il a formé un sextile croissant avec Uranus qui lui permet de s’exprimer

Mais il est aussi en carré exact avec Chiron. (nouveau besoin de communiquer)

Et l’opposition à Saturne qui sera exacte le 16 juin lui demande de trouver un équilibre entre l’Enfant et l’Adulte en soi (axe Cancer Capricorne), entre les émotions à fleur de peau et le rôle social qu’on a à jouer, entre le besoin de chaleur et de tendresse et le sens des responsabilités du jeu social.

L’opposition à Pluton qui viendra juste après, le 23 juin, insistera pour mettre les choses au clair et  prendre conscience des limites à poser

 

Mais pour cette lunaison, c’est Mars qui attire toute l’attention !

1  – Le 8 juin, Mars a croisé le Nœud Sud

C’est un transit qui s’accompagne de fatigue et de lassitude, … peut-être de découragement. Il ne faut surtout pas en minimiser l’impact et essayer de comprendre et de donner du sens à ce qui arrive.

Cette rencontre Mars/Nœud Sud peut prendre plusieurs formes : soit mettre un terme définitif à un type d’action qui n’apporte rien pour son évolution ; soit mettre en action un travail qui va permettre la libération d’une addiction ; soit oser initier une dynamique qui faisait peur jusque là.

C’est autour du 16 mai que Mars avait fait son carré avec Uranus (Mars rentrait en Verseau chez Uranus, et Uranus rentrait en Taureau) … donc un carré très fort,  préfigurant une course d’obstacles et d’imprévus, éventuellement de disputes avec l’entourage. Il a fallu refréner ses élans pour ne pas céder à des actes impulsifs.

Plus que jamais, dans cette conjonction avec le Nœud Sud, il est demandé de ne pas se laisser emporter par la colère ou une agressivité incontrôlable. Mais c’est un réel défi : on peut se trouver découragé devant l’inanité de tout effort personnel. Ou bien, on peut ne pas disposer des éléments de choix objectif. D’où une confusion ou des risques d’actes incontrôlés qu’il vaudra mieux essayer de comprendre plutôt que de combattre (je rappelle qu’en même temps, et successivement, on a eu le 6 juin, Mercure carré Neptune, et le 7 juin, Soleil carré Neptune, aspects qui incitaient à se dégager de flous un peu trop envahissants)

 

Piste de réflexion secondaire qui peut concerner certains d’entre nous : la précédente rétrogradation de Mars en Verseau s’est faite en 1971 ; y a-t-il le poids d’un passé qui remonterait à cet été 1971, dont il faudrait peut-être maintenant songer à se délester ?…

 

2  – Et puis, Mars va démarrer bientôt sa rétrogradation.

C’est un évènement qui revient tous les deux ans et deux mois. C’est important puisque c’est une opportunité qui nous est offerte de réorienter sa façon de faire (la dernière rétro s’est faite entre avril et fin juin 2016 entre début Sagittaire et fin Scorpion)

Cette fois, Mars rétrograde sur le Nœud Sud

Avec un point fort :

* L’opposition de Mars au Soleil du 27 juillet le jour exact de la Pleine Lune qui se fait avec éclipse de Lune Nœud Sud à 4° 46 Verseau.

Dans mon Cahier pédagogique sur Mars, j’explique, page 34, la cohérence de cette rétrogradation dont la boucle a commencé fin mai, et qui demande un travail de réflexion et un changement fondamental qui devient de plus en plus nécessaire dans sa façon d’agir.

* Écho de l’éclipse de Soleil Nœud Sud du 15 février.

* Et pour regarder vers sa dimension royale (Nœud Nord en Lion) avec une force intérieure assez forte pour se libérer d’un dysfonctionnement trop superficiel.

 

Évidemment cette rétrogradation met le doigt sur le carré Mars / Uranus qui se répètera 3 fois :

16 mai – 2 août  – et 18 septembre 2018

Si quelque chose d’important s’est fait dans votre vie autour de la mi-mai, à propos de votre activité ou de votre manière de faire, c’est une alerte personnelle qui vous apporte l’opportunité de changer consciemment quelque chose dans votre action, et de vous engager vers une nouvelle optique de fonctionnement.  Avec remise en cause personnelle et réflexion début août et possible solution à la mi-septembre.

Chacun décide, et si le virage demandé n’était pas négocié adroitement (hésitation à changer, ou refus catégorique de sortir d’un schéma de fonctionnement qu’on connait, ou bien encore certitude que c’est l’autre qui se trompe,… bref, tout ce qui peut empêcher de mettre les mains dans le cambouis) Uranus pourrait bien envoyer une décharge  aussi soudaine qu’imprévue, pas forcément agréable.

 

Positivement, ce triple carré peut engager un processus de renouvellement pour une libération et un lâcher-prise de plus en plus nécessaire.

La conjonction qui se fait en même temps avec le Nœud Sud, indique bien qu’il s’agit d’évacuer et d’épurer de vieilles images auxquelles on tient, mais qui ne sont plus valables. Et les deux mois de rétrogradation indiquent en même temps qu’il faut du TEMPS pour intégrer ce qui doit l’être.

N’oublions pas que Jupiter redevient direct le 10 juillet, tout prêt à mettre en place de nouveaux plannings dans la gestion de sa participation sociale.

Là-haut, question TIMING, ils sont vraiment au point !

 

Pour revenir à cette lunaison :

Vénus, l’amoureuse de Mars, rentre en Lion, deux heures après la Nouvelle Lune.

Forcément, elle ne passe pas inaperçue dans un signe où elle exprime avec chaleur et passion un idéal affectif noble et généreux. Exigeante et sensible au comportement de l’Autre qu’elle a besoin d’admirer et qui doit être aux petits soins pour elle. Mais quelle loyauté en retour !

Elle va donc croiser le Nœud Nord

Et c’est très complexe. Car l’ambigüité qui se développe peut remettre en cause des attachements construits sur l’illusion  ou la peur de la solitude. Comme il s’agit du Nœud Nord, toute décision affective prise à ce moment-là sera vécue de façon positive (même en cas de séparation) car il y aura volonté délibérée d’une relation plus authentique.

 

Une carte vraiment très riche, puisqu’on a encore :

* le semi-carré Uranus-Neptune qui se reforme pour la 4ème fois (aspect d’astrologie mondiale symbolisant un bouleversement à long terme, …. mais apparemment, on a les oreilles bouchées)

* Neptune commence sa rétro (nuit du 18 au 19 juin)

* On a un Grand Carré Jupiter-Nœud Sud-Uranus-Nœud Nord

* Le 21 juin, le Soleil passe en Cancer pour fêter le solstice d’été avec toutes les Fêtes de la musique qui se célèbreront un peu partout

* L’opposition Vénus-Mars, importante quand même puisque conjointe à l’axe des Nœuds,

… que des aspects puissants sur quelques jours …dont je parlerai dans ma Page Facebook. Ce serait beaucoup trop long ici.

 

Conclusion

13 juin 2018 : 13 + 6 + 2018  = 4 + 6 + 11 = 21 … le Monde

Ou 4 + 6 + 2 =  12 … le Pendu

Ou 2037 = 12 … Le Pendu

Serait-ce la vision des choses qui est en train de s’inverser, avec des perspectives qui deviennent autres. Un nouveau choix de vie qui déboucherait sur la pleine réalisation du Monde ?

Pour l’instant, le Pendu est attaché par un pied. Pas bloqué. Juste en attente. Il a juste besoin d’une pichenette pour se mettre en marche. Il cherche encore au fond de lui les énergies intérieures qui vont le ressourcer et préparer les étapes suivantes.

Il faut peut-être un peu chercher où est la faille en soi, une faille qui empêche encore de remettre en question la situation et d’évoluer

Le temps n’est pas encore venu. Un temps d’arrêt est nécessaire et c’est le sens de ces rétrogradations qui arrivent  (jusqu’à 5 pour la fin juin, Pluton, Neptune, Saturne, Jupiter et Mars)

Mais le Pendu n’est pas inquiet. Il est serein. Il attend, c’est tout …

 

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – juin 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 

 


La Pleine Lune du 29 mai 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Sagittaire/Gémeaux à 8° 10

Pour la Lune, le degré sabian du Sagittaire nous dit :

« Une mère conduit son bébé, marche par marche, sur un escalier raide »

Dominante : besoin dans toute situation sociale, d’aider les moins évolués, à faire face à leurs problèmes.

Pour le Soleil, le degré sabian des Gémeaux nous dit :

«  Un carquois rempli de flèches »

Dominante : Relation d’agressivité envers la vie naturelle, comme base de survie et de conquête.

Un escalier n’est pas une situation naturelle pour un très jeune enfant : l’homme bâtit les marches et doit donc aider l’enfant à les gravir. La vie sociale et culturelle n’est pas « naturelle » non plus. Monter un escalier n’est qu’une illustration d’un processus général. Chaque génération se doit d’enseigner à la suivante les moyens les plus simples de la vie sociale.

L’arc et les flèches représentent symboliquement la capacité de l’homme à étendre ses conquêtes sur la nature ; et le symbole tendrait à dire qu’il faut se débarrasser de ses ennemis pour construire une base plus grande au développement collectif d’une culture et d’une société organisée  (ce texte a été écrit en 1925)

En fait il est nécessaire effectivement de dépasser les obstacles de son chemin … Et pour ce faire, de détruire l’obstacle. Mais spirituellement parlant, cet obstacle n’est bien souvent que l’Ego.

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)

 

Pleine Lune du mois du 29 mai 2018 à 14 h 21 TU

(16 h 21 en France)

ascendant 10° 40 Balance pour  Paris

Axe Sagittaire / Gémeaux – mutable

Soleil et Lune forment

un Grand Rectangle harmonique exact

avec les Nœuds Lunaires

Le même jour, Mercure rentre en Gémeaux, chez lui

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune ; mais c’est le moment où le Soleil s’oppose à la Lune. Ce sont nos motivations conscientes (ici le Soleil en Gémeaux et son côté curieux) qui sont face à nos désirs inconscients (ici la Lune en Sagittaire tournée constamment vers de nouveaux enthousiasmes).  Elle est plus fortement ressentie si son axe touche un axe important du thème natal, mais elle est valable pour tous en fait, consciemment ou inconsciemment.

 

C’est une Pleine Lune dans l’axe Sagittaire / Gémeaux

Axe de communication qui pose la question d’un changement relationnel en profondeur dont la désuétude demande une prise de conscience partagée.

En harmonie avec Mars, dans un aspect plein de dynamisme

Mais en quinconce exact du Soleil à Saturne qui apporte une tonalité importante de travail de précision et d’ajustement pour une organisation plus pratique qui puisse déboucher sur une meilleure structuration

 

Le maître de la Lune c’est Jupiter, en Scorpion et rétrograde.

Il forme un trigone avec Neptune.

C’est leur deuxième trigone. Décroissant. Le premier s’est fait en décembre 2017 à 12° Poissons/Scorpion et proposait de réfléchir à une ouverture d’esprit à faire par rapport à l’ombre du pouvoir que Jupiter en Scorpion cherche à installer.

Le second trigone se fait en ce moment avec Jupiter rétrograde à qui il est proposé de réfléchir pour accepter pleinement un profond changement d’état d’âme. Neptune en Poissons cherche à s’ouvrir sur un large horizon de fraternité et de compassion. Jupiter en Scorpion, en trublion passionnel, a besoin de cette rétrogradation, pour accepter une ouverture de cœur exempte de crises passionnelles …. de sorte que ça puisse déboucher au troisième passage (qui se fera fin août)  sur ce qui était proposé lors de leur conjonction qui s’est faite avec Chiron, en 2009 en Verseau : dans un travail thérapeutique (Chiron) lâcher prise et dissoudre (Neptune) certaines illusions d’optique liées à notre participation sociale. Vieux mythes, vieux rêves, conditionnement moral, religieux, financier, …. (Jupiter est souvent formaté par trop de croyances héritées de notre conditionnement familial et social.)

Cette triple conjonction Jupiter/Neptune/Chiron se fait tous les 64 ans. Cette dissolution prend tout son sens quand on sait que la dernière s’est faite en septembre 1945 juste après la bombe d’Hiroshima. Avec tout le programme de reconstruction qui a commencé après.

L’aspect trigone décroissant 2017-2018 est une phase de visualisation qui prépare l’avenir (et le prochain départ du cycle) : c’est une « marche à franchir », une toute petite étape chaque fois, qui ne correspond pas à un évènement particulier, mais plutôt prépare un état d’esprit pour un changement d’attitude qui permettra de prendre les virages à venir.

 

Il n’est pas dessiné sur la carte,

mais il existe un Grand Rectangle exact :

Soleil à 8° Gémeaux,

Nœud Nord à 8° Lion,

Lune à 8° Sagittaire

et Nœud Sud à 8° Verseau, conjoint à Mars à 5°.

Un Grand Rectangle reliant des éléments Air et Feu, donc yang.

Peut-être une promesse stimulante qui permet de relever bien des défis et des obstacles paralysants. Dans le seul but de s’affirmer, avec des rencontres épanouissantes, pour exprimer son potentiel  et s’engager dans quelque chose qui corresponde pleinement à son évolution.

 

En dehors de ces aspects hyper importants,

Un autre moment important dans cette quinzaine :

Le 6 juin 2018 Mercure fait sa conjonction supérieure au Soleil.

Ce n’est pas un hasard si les jours précédents entre le 2 et le 5 juin, Mercure forme un double quinconce, d’un côté avec Jupiter, de l’autre avec Saturne, les deux planètes sociales. Une figure qu’on appelle un YOD en astrologie où Mercure devient une girouette rompue à tous les vents, sur le clocher d’une église, et pose la question d’une nouvelle direction mentale : test intéressant pour comprendre le lien qu’il peut y avoir entre une image sociale (Jupiter) et les besoins de sécurité (Saturne) ; il s’agit bien de surmonter et de remédier à des obstacles posés sur sa route en posant le doigt sur la validité de ce que l’on entreprend..

 

La conjonction supérieure du 6 juin peut objectiver une remise en cause puissante, démarrée à la conjonction inférieure précédente le 1er avril, à 12° Bélier …. et qui va augurer à partir du 6 juin d’un changement de communication. On se posera la question de comprendre ce qui a obligé à reconsidérer une situation particulière. Erreur ? Oubli ? Malentendu ou non-dit ? … quelque chose de suffisamment fort qui s’est glissé dans ces deux derniers mois et qui a provoqué une réelle « perturbation » voire chaos, cataclysme, tsunami, au point de changer  carrément un niveau de ses contacts relationnels.

Enhardi par son récent trigone à Mars (le 1er juin) Mercure peut orienter son radar dans une toute nouvelle direction, et même hausser le ton.

Ce même jour, le 6 juin, le jour de sa conjonction au Soleil, Mercure est carré à Neptune. Comme si c’était une illusion d’optique qui se rompait et permettait soudain de mettre au clair une attitude jusque là ambivalente …. Ça se passe en même temps qu’une opposition de Vénus Cancer à Pluton ….. Serait-ce l’opportunité d’un fort réaménagement de son univers  affectif !

Tiens, tiens, …. Mais c’est le 8 juin que Mercure fait un quinconce, cette fois à Pluton ! Pour le cas où les écouteurs continueraient à grésiller, le puzzle astrologico-policier serait bien capable de remettre toutes les choses dans le bon sens, et de peaufiner le nettoyage !

Une fin de lunaison haute en couleurs ….

 

Conclusion

Selon les différents modes de calcul :

29 + 5 + 2018  =  2 + 5 + 2 = 9 … L’Hermite

Ou     :                 2 + 5 + 11 = 18 …  La Lune

Ou 29 + 5 + 2018 =  2052  =  9 …. L’Hermite

Bien sûr, 9 et 18 font partie de la même famille.

Alors que peuvent avoir en commun l’Hermite et la Lune ?

La Lune (la mère qui apprend à son fils à gravir un escalier, dans le symbole sabian de cette Pleine Lune) renverrait-elle l’Hermite à sa part de féminité ?

En échange, cette Lune doit-elle apprendre le silence, la patience et l’introspection pour trouver la plénitude de la Lame suivante, la 19, le Soleil ?

Et alors … l’Hermite, trop enfermé dans son monde intérieur, doit-il s’ouvrir au monde du rêve, ou de l’intuition, pour accéder à sa pleine mission spirituelle ?

 

Dans cette carte de Pleine Lune, Vénus est en Cancer (le signe de la Lune) et forme un Grand Triangle d’Eau avec Jupiter et Neptune, invitant à libérer des émotions ; elle forme justement une opposition un peu large avec Saturne (l’Hermite), une opposition qui se défait  mais a demandé une sorte de lumière sur sa vie sentimentale en s’interrogeant non seulement sur la qualité, ou non, de ce que l’on vit, mais aussi sur la valeur qu’on se donne dans le couple ….

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  - mai 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 


La Nouvelle Lune du 15 mai 2018

Cette Nouvelle Lune se fait à 24° 36 Taureau dont le degré symbolique explique :

« Un grand parc ouvert au public »

Dominante : la  culture des énergies naturelles en vue d’une utilisation collective

Ce symbole indique le résultat positif de la volonté collective de vivre en paix et en repos. Le parc public est fait et gardé pour la joie de toute la cité.

 

Une Nouvelle Lune Taureau le 15 mai 2018 à 11 h 49  TU

(13 h 49 en France)

Ascendant 3° Vierge pour Paris

Lunaison dans l’énergie du Taureau

un signe de Terre fixe et yin

Pas de Feu

Uranus fait une première incursion (très rapide) en Taureau

Vénus, maître de Lunaison,

est dissonante à l’axe des Nœuds Lunaires

Mars passe son dernier jour en Capricorne

 

Au moment de la Nouvelle Lune, l’astre de nuit n’est pas visible par nous les Terriens. Et pourtant son influence est très forte sur la planète, que ce soit pour les êtres humains, ou les animaux et la végétation.

Quand on est en phase de Nouvelle Lune, les deux luminaires, Soleil et Lune, sont conjoints. Principe du Masculin et principe du Féminin unis. Une impulsion est donnée, peut-être un peu confuse au départ.

C’est pourtant bien le moment de poser une intention, de lancer une initiative particulière (dans le domaine du thème natal où tombe cette lunaison) et de démarrer une nouvelle expérience, un nouveau projet, qui pourra émerger au fur et à mesure qu’avancera cette première phase de lunaison. Jusqu’à la prochaine Pleine Lune du  29 mai.

 

Une Lunaison en Taureau

Une lunaison qui s’installe dans un cocon protecteur !

On a envie de concret, on a envie d’un ancrage pour ne pas tanguer, on a envie de retrouver un cocon de douceur dans lequel on se sente protégé, on a envie de posséder quelque chose (ou quelqu’un) parce que posséder rassure.

Peut-être rêvera-t-on pendant cette lunaison, d’acheter une maison à la campagne, en pleine nature … quelque chose qui soit beau (on est chez Vénus) et où l’on pourra même s’adonner à une activité artistique … que ce soit la peinture, un art musical, tout ce qui peut rappeler la Beauté. Peut-être tout simplement voudra-t-on s’occuper de soi, et de son corps, ou bien  partager quelques barbecues avec les amis.

Mais en même temps, l’énergie du Taureau peut apporter quelques résistances aux changements !

 

Vénus, maître du Taureau, n’est pas copine avec l’axe des Nœuds Lunaires :

Elle est en sesqui-carré au Nœud Sud et donc en semi-carré au Nœud Nord ; le défi semble bien être de remettre en cause ses valeurs, sur bien des plans. Dans quel but ? … peut-être pour se débarrasser de projections ou de visions faussées, et de comprendre ce qui correspond à sa vraie valeur ….

Et c’est toute la difficulté de cette Nouvelle Lune en Taureau qui est en recherche de bien-être et de plaisirs, mais dont Vénus, la planète maîtresse, doit prendre conscience que ses tentatives de séduction trouvent peu d’écho à l’extérieur tant qu’elle est en recherche de satisfaction personnelle : le sesqui-carré au Nœud Sud est une occasion en fait de lâcher un conditionnement affectif ou sentimental ou esthétique, qui nous met systématiquement dans un état de dévalorisation, ou nous empêche de retrouver un nouveau type de solidarité qui puisse nous mettre en rapport avec un certain sens sacré de la Vie.

 

Cette Lunaison fait d’autres aspects parfois un peu larges, dont certains se défont :

L’opposition majeure du Soleil à Jupiter du 9 mai, est encore présente ; mais avec la rétrogradation jupitérienne, elle se défait de plus en plus. Elle a montré ce qu’il était nécessaire de changer dans sa participation sociale.

Un trigone à Pluton Rétrograde (orbe de 4°)  rappelle qu’une clarification a été possible dans un souci de cultiver sa différence.

Le sesqui-carré croissant avec Saturne, a même permis de surmonter un obstacle en forçant à prendre une nouvelle direction après avoir compris le sens d’une confrontation difficile avec l’environnement social.

En revanche, le trigone à venir avec Mars (orbe actuel de 5°)  peut permettre d’insuffler une belle énergie pour les travaux en cours.

 

Quelques heures après la Nouvelle Lune,

Uranus fait une première incursion en Taureau.

Mais c’est un faux départ.

Uranus, la planète rebelle, anticonformiste, voire révolutionnaire, n’aime pas du tout le Taureau qui, au contraire, cherche son bien-être dans le calme et les plaisirs de la vie.

Certes, en Taureau, Uranus voudrait bien laisser sa marque. Avec obstination. Il voudrait bien bouleverser les habitudes. Il voudrait vaincre l’apathie ambiante, et au besoin, mettre son petit grain de folie dans le seul but de faire émerger une nouvelle phase de vie, plus conforme aux valeurs de la Terre, à la Nature, aux plaisirs sains d’une bonne hygiène de vie et d’une alimentation plus saine. En s’entourant de disciplines de bien-être (yoga, méditation, musique, …) Et pour cela, via l’énergie du Taureau, il est capable de se montrer têtu et obstiné, et de travailler à la force du poignet pour se montrer novateur et efficace.

Au moment précis de son entrée en Taureau, en leader de l’imprévisible, il cherchera peut-être à faire un coup d’éclat pour se faire entendre.  Serait-ce par exemple le bruit assourdissant d’un tremblement de terre ? …. Rien n’est moins sûr.

 

Pour mémoire, c’est certes le jour où Uranus est rentré en Bélier, le 12 mars 2011, un signe de Feu, que la première explosion d’un réacteur du Fukushima explosait dans le ciel japonais, avec séisme et raz-de-marée ; mais c’était son entrée définitive, Uranus était rentré une première fois en Bélier un an avant, le 28 mai 2010  Sans explosion, sans tremblement de terre, sans tsunami, …

 

Pour mémoire encore, la fois précédente, Uranus est rentré

* une première fois en Taureau le 6 juin 1934, je n’ai noté sur le plan mondial, que la naissance de la Fondation de l’Action Libérale Nationale au Canada,

* il a rétrogradé en Bélier,

* puis il n’a fait sa rentrée définitive qu’un an plus tard, le 28 mars 1935. Aucun coup d’éclat particulier connu, ce jour-là.

 

Cette fois-ci, 15 mai 2018, c’est la première entrée d’Uranus en Taureau.

Il est conjoint à Mercure, la planète du mental. Le moment va-t-il coïncider avec une découverte scientifique notoire ? …. (En 1934, la première entrée d’Uranus en Taureau avait été marquée par une découverte importante au niveau de la radioactivité artificielle).

Ou alors, à l’instar de Socrate, va-t-on se rendre compte que plus l’on sait, plus l’on s’aperçoit qu’on ne sait rien !

Il est aussi en carré avec Mars pour cette Nouvelle Lune (mais c’est un faux carré puisque Mars est encore en Capricorne alors que Mercure/Uranus sont en Taureau : les degrés qui les séparent sont en carré mais pas les énergies qui les animent)

 

Et décidément, Uranus n’est vraiment pas à son aise. A peine 9 jours après son entrée dans ce signe de Terre, dès le 9 mai, à 0° 33 du Taureau, il renâcle, il avance de plus en plus lentement.

Dans son désir de bien faire son travail, il s’aperçoit qu’il ne pourra pas vraiment être efficace. Il rebroussera carrément chemin le 7 août à 2° du Taureau pour revenir 5 mois en Bélier, puiser un enthousiasme qui lui permettra plus tard de bien ancrer sa réussite. Il ne s’installera définitivement en Taureau qu’au printemps 2019.

 

Le 16 mai, Mars passe en Verseau

Ouvert au monde et à l’humain, il aime lutter pour les libertés individuelles, pour le respect sous toutes ses formes, pour les causes sociales et humanitaires. Avec une pointe d’originalité quand même (on est chez Uranus)

 

Le 19 mai, Vénus passe en Cancer

Dans un besoin d’intimité et de tendresse. Et dans un milieu qui se veut être un cocon protecteur. Une Vénus qui protège autant qu’elle a besoin d’être protégée. Avec beaucoup d’émotion …. Mais qui, en passant bientôt à l’opposé de Saturne, devra surmonter un fort sentiment de dévalorisation. Conséquences : un renoncement ou bien une avidité affective ….

 

Et le 21 mai, le Soleil passe en Gémeaux

Les qualités à intégrer pendant ce passage qui va durer un mois, vont passer par plus de curiosité, plus de vivacité et de souplesse en même temps. Plus de fantaisie aussi. Et dans un besoin d’abandonner un peu de nervosité et d’inquiétude, si chères au tempérament Gémeaux qui habituellement, préfère les cacher sous une désinvolture qui n’est qu’apparente !

 

Conclusion

Il y a bien des façons, vous le savez maintenant, de calculer la lame du Tarot qui correspond à la Nouvelle Lune ou à la Pleine Lune.

J’ai eu un dialogue très intéressant récemment avec un lecteur fidèle de Facebook, qui ne rapporte pas l’année 2018 à 2, comme je le fais habituellement, mais à 11.

Comme Florian a ses entrées auprès des Anges, j’ai été très attentive à ses paroles.

Selon sa manière de calculer :

15 mai 2018  =  6 + 5 + 11  =  22 ….  Le Mat

Pour moi :

15 mai 2018 =  6 + 5 + 2  =  13 … La Lame 13

Ou bien : 15 + 5 + 2018  =  2038  = 13, toujours

(Comme la NL du 17 mars, comme la NL du 16 avril).

 

Alors si l’on fait un mix des deux :

Le Mat est un dissident … Comme Uranus !

D’être dissident lui permet de se distancer et d’oser affirmer sa différence. Pour mettre sa révolte au service d’une rupture avec des schémas conformistes dans lesquels il se sent vraiment trop à l’étroit.

La Lame 13 est dans la même direction, dans le même mouvement. Quand l’un avance, l’autre fauche. Mais pour passer d’une émotion à une autre. D’un état d’âme à un autre. D’une  étape à une autre.

Étrange … Les 22 arcanes du Tarot sont nommées et numérotées. Sauf ….

L’arcane 13 n’est pas nommé.

Le Mat (souvent égal à 0 – zéro) n’est pas numéroté.

L’un n’a pas de numéro, l’autre n’a pas de nom. Et ils sont liés dans cette Nouvelle Lune.

Dans un changement qui se veut total, radical et définitif.

Quand le Mat évoque les blessures et le passé qu’on porte avec soi, mais qu’on est prêt à affronter pour chercher un nouveau point d’ancrage, la Lame 13 évoque de son côté la transformation, la renaissance

Et tous les deux permettent de se libérer, de partir sans se retourner, d’accéder à d’autres vérités. Pour un changement radical. Parce qu’on ne veut plus vivre ce qu’on vivait avant.

C’est toujours une étape à franchir pour passer à autre chose. On n’en finit pas d’éradiquer ce qui peut entraver un futur meilleur.

 

Et c’est peut-être bien pour ça qu’Uranus se refuse à rentrer en Taureau : intuitivement, il sait qu’il y a encore trop de choses à faucher pour renaître à quelque chose de plus cohérent avec nos contrats d’Âme. Trop de questions nous interpellent encore sur cette société dont beaucoup ne veulent plus. Forcément l’Éveilleur ne peut pas encore vraiment concrétiser les idées qu’il a prises pendant son séjour en Bélier. Alors, il retarde et remet son entrée à plus tard …

.

 

Tous droits réservés  Jacqueline Boilot  – mai 2018

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Si vous voulez être averti/avertie par mail de la parution de mes lunaisons, recopiez votre adresse électronique dans la case « pour rester informé » à droite du blog  … mais vérifiez bien : à chaque lunaison je reçois des adresses erronées. Si vous ne recevez pas de petit mot personnel de bienvenue dans les trois jours, recommencez votre inscription !

 

Vous pouvez aussi consulter  ma Page Facebook sur laquelle je suis présente plusieurs fois par semaine : https://www.facebook.com/alloallomercure/ pour des explications plus détaillées.

 


La Pleine Lune du 30 avril 2018

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Scorpion / Taureau à 9° 39

Pour la Lune, le degré sabian du Scorpion nous dit :

« Un dîner d’Anciens réunit de vieux amis »

Dominante : Harmonie des relations humaines, basée sur une communauté de travail ou d’expérience

Pour le Soleil, le degré sabian du Taureau nous dit :

«  Une infirmière de la Croix Rouge »

Dominante : la compassion qui lie tous les hommes.

Pour la Lune, un symbole qui montre la vraie nature du lien qui unit des gens ayant participé à une activité commune. Le sentiment social de « communier » avec ce qu’elle engendre, naît APRES l’action collective. Cette activité en commun, engendre une conscience sociale et des modèles culturels qui peuvent prendre ensuite la forme d’institutions

Et le Soleil confirme cette opportunité d’atteindre par la compassion, un degré de fraternité si utile dans les tragédies collectives (que suggère la Croix-Rouge)

(extrait des Degrés Symboliques de Dane Rudhyar)